Jeux méditerranéens Tarragone-2018 : L’athlétisme marocain commence sa moisson, le judo avance ses pions

Jeux méditerranéens Tarragone-2018 : L’athlétisme marocain commence sa moisson, le judo avance ses pions

L’athlète marocain Soufiane El Bakkali (3000m steeple) a créé une très belle sensation au sein de la délégation marocaine, lors de la 6ème journée, en offrant à son pays la deuxième médaille d’or après quelques journées difficiles, avant que son compatriote Younès Essalhi n’intensifie les émotions en arrachant l’or du 5000m.

Vice-champion du monde en 2017 à Londres, El Bakkali a bouclé les 3000m en 8min.20sec.99/100è. Il a été suivi du Tunisien Amor Benyahya (8:26.14 ) et de l’Italien Yohannes Chiappinelli (8:32.06).

S’exprimant après cette victoire, El Bakkali a déclaré à la MAP qu’après plusieurs préparatifs à Ifrane, il est venu à Tarragone avec l’ambition de gagner, mais aussi de mettre le point sur son niveau de compétitivité avant les prochains rendez-vous, notamment le Meeting international Mohammed VI. «Il s’agit de ma première course, lors de cette saison, je me suis facilement imposé, tout en réalisant un chrono qui n’est pas mauvais», s’est-il félicité.

L’entraîneur d’El Bakkali, Karim Tlemsani, a indiqué, quant à lui, qu’il est satisfait de l’entrée en lice de son protégé qui a gagné sans difficulté une course «tactique» avec un rythme «imposé».

De son côté, l’autre héros de la soirée Younès Essalhi n’a pas laissé filer sa chance de s’imposer dans le 5000m.

«C’est une course très serrée et tactique, j’ai pu gagner dans les derniers mètres, grâce à ma vitesse finale et je suis honoré d’offrir au Maroc une médaille d’or», a-t-il dit, tout ému. Dans le podium, Essalhi a devancé son compatriote Soufiane Bouqantar qui s’est adjugé l’argent et l’Italien Yemaneberhan 13:56.53.

Pour sa part, le Judoka Imad Bassou a remporté la médaille de bronze, en s’inclinant en demi-finale (60kg-66kg) face à l’Italien Manuel Lombardo sur un score de (100-10). Et c’est précisément ce dernier qui va s’adjuger le titre de cette épreuve aux dépens de l’Espagnol Jereb Andraz.

Après ces performances, le directeur technique du Comité national olympique marocain (CNOM), Hassan Fekkak, a fait savoir que les dernières journées ont été marquées certes par la qualification des athlètes aux derniers tours d’un côté, mais par une certaine pénurie de médailles de l’autre, faisant savoir que ces performances arrivent à point nommé pour montrer la voie et créer une dynamique à même de permettre aux jeunes athlètes de récolter d’autres médailles.

A l’issue de la 6ème journée, le Maroc totalise 7 médailles dans son compteur après l’or du karatéka Abdessalam Ameknassi, l’argent de la Karatéka Aicha Sayah et le bronze de l’escrimeur Houssam.

Un total de 113 sportifs représentent le Maroc dans cette compétition sportive, engagés dans 20 disciplines: 23 en athlétisme, suivi du football (18), judo (10), taekwondo (8), karaté (7) et boxe (7), lutte, golf et sports équestres (5), beach-volley (4), natation, cyclisme et sports boules (3), haltérophilie, triathlon, tennis, tir et pétanque (2) et de l’escrime et la gymnastique (1).

Pendant 10 jours, la ville touristique de Tarragone accueille quelque 4.000 sportifs de 26 nationalités différentes, 1.000 juges et représentants des Fédérations internationales et du Comité international des jeux, 1.000 journalistes du monde entier, 3.500 bénévoles chargés de répondre aux besoins organisationnels et plus de 150.000 spectateurs.

Les Jeux méditerranéens sont une compétition multi sports organisée dans le cadre du mouvement olympique, avec la reconnaissance du Comité olympique international (CIO).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *