KACM : Jouahri reconduit

L’assemblée générale ordinaire du Kacm a eu lieu vendredi 13 septembre. Initialement prévus à 19h, les travaux de cette assemblée n’ont commencé qu’à 20h30. l’assistance était composée non seulement des adhérents mais aussi des gens occasionnels, chose qui a provoqué un incident, sans gravité, au début de l’A.G entre un supporter et le président du comité directeur.
Après que l’événement avait repris son cours normal, et une fois le quorum vérifié (92+1), la séance a été ouverte par Houcine Bouharoual, président du comité directeur provisoire. La parole a tout d’abord été donnée au secrétaire administratif du club. Présentant son rapport administratif, il a mis en relief l’absence d’aide et de soutien au club fanion de Marrakech et l’absence du public qui pénalise à la fois le rendement des joueurs. Il a aussi expliqué que le Kawkab a vécu la plus difficile saison de sa carrière. Une situation confuse qu’a subie le club tout au long de l’année dernière. Le rapport moral critique également le choix des joueurs recrutés, le changement des entraîneurs, l’absence quasi totale de communication entre le KACM, la Fédération et le GNF, ainsi que les dépenses excessives lors du premier tiers du championnat 2001-2001. le rapport moral a omis de mentionner que les associations de supporters ont préféré ne pas se présenter à l’A.G pour permettre aux travaux d’avancer.
Une décision par ailleurs à féliciter dans la mesure où elle va dans l’intérêt du club, laissant de côté toute autre considération extra-sportive. Un fait qui sera non seulement bénéfique pour les composantes de la ville de Marrakech, mais également pour son équipe. La parole a ensuite été accordée à M.Berrada, trésorier du club, qui a procédé à la lecture du rapport financier. Un rapport dans lequel il a mis en relief la baisse des recettes des matchs et aussi le manque de soutien des collectivités locales. Le rapport a renfermé les montants suivants : 5.308.512 DH de recettes, 6.102.760 DH comme charrette un déficit de 794. 247 DH et des dettes de l’année dernière. Le KACM s’en est trouvé déficitaire de 1.050.219 DH. Après la lecture des deux rapports, quelques intervenants ont mis en cause les points du rapport moral. Après l’approbation des deux rapports, les présents sont passés à l’essentiel, c’est-à-dire l’élection du nouveau président.
Et c’est Abdel Moumen Jouahri qui a de nouveau été élu à la tête du club. il est vrai que les responsables et supporters du KACM se souviendront, non sans amertume, des attitudes peu sportives de l’an écoulé. Mais il est impératif que les composantes du KACM, aujourd’hui plus que jamais, fassent preuve de lucidité et d’un esprit critique pour aller de l’avant. On ne le sait que trop, la critique pour la critique n’est que vaine.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *