La Juve qualifiée, Manchester United et Villarreal presque

La Juve qualifiée, Manchester United et Villarreal presque

La Juventus a assuré sa qualification pour les 8e de finale de la Ligue des champions en s’imposant sur le terrain du Real Madrid (2-0) grâce à un doublé de Del Piero, mercredi lors d’une 4e journée où Manchester United et Villarreal ont quasiment assuré leur billet pour les 8e de finale.
 En obtenant un match nul à l’extérieur, ManU (1-1 au Celtic Glasgow) et le «Sous-marin jaune» (2-2 à Aalborg) ont quasiment assuré leur qualification. Manchester pourrait par exemple se faire rejoindre par Aalborg à condition de perdre ses deux derniers matches et que le club danois gagne les deux siens, dont celui de la 6e journée à Old Trafford.
ManU a pourtant failli perdre dans un Celtic Park assourdissant, mais Giggs a égalisé à six minutes de la fin.
Lyon passe devant. Grâce à une domination de tous les instants, l’OL a battu une seconde fois en quinze jours le Steaua (5-3 à l’aller), sa deuxième victoire en C1 après deux nuls, sur un but de Juninho, son 40e coup franc marqué pour Lyon, et un but de son arrière polyvalent, Réveillère. L’OL a en outre profité du nul entre la Fiorentina et le Bayern, Borowski ayant tardivement (78) répondu au but de Mutu (11).
Les Lyonnais, déjà au moins assuré de la 3e place et donc d’au moins jouer la C3, n’ont plus besoin que d’un nul à Florence dans trois semaines pour se qualifier pour la sixième fois d’affilée pour les 8e de finale.
 Arsenal piétine, Porto se relance. Les Gunners, tenus en échec par Fenerbahçe (0-0), gardent la tête du groupe mais ne se sont pas rassurés avec ce troisième match de rang sans gagner. Ils gardent 2 points d’avance sur le FC Porto qui s’est imposé dans le temps additionnel à Kiev, contre le Dynamo (2-1), grâce à un but de son maître à jouer Lucho Gonzalez (90+2). Le champion d’Europe 2004 se venge également de la défaite (0-1) subie au Stade du Dragon il y a quinze jours contre les Ukrainiens. Le Zenit revient dans le jeu. La Juventus a encore gagné le match entre deux monstres du football européen (2-1 à l’aller), grâce à deux buts de Del Piero, le second sur un coup franc qui a laissé Casillas, le meilleur gardien du monde, sur ses crampons. Le Saint-Pétersbourg d’Andrei Arshavin s’est enfin lancé face à Borisov (2-0).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *