La Tunisie battue

Les Sud-Américains, largement dominateurs pendant une heure, se sont cependant fait une petite frayeur avec la réduction du score des champions d’Afrique à 20 minutes de la fin de ce premier match de la compétition. L’entraîneur de la Tunisie Roger Lemerre avait sorti une nouvelle surprise de son chapeau en laissant plusieurs titulaires sur le banc au coup d’envoi (Boumnijel, Jaziri, Nafti, Santos, Clayton). Son équipe y gagnait certes en fraîcheur, mais elle avait bien du mal à contenir un onze argentin qui ne forçait pourtant guère son talent, à l’image de Saviola (14) et Galletti (16), trop nonchalants au moment de conclure.
Les Sud-Américains faillirent s’en mordre les doigts, car dans la foulée Guemamdia obtint un penalty, mais leur indolence était contagieuse: Mhadhebi le tira en marchant et au lieu de la lucarne, trouva les tribunes (18).
L’Argentine reprit alors le contrôle du jeu (65% de possession de balle au total) et Riquelme transforma sans sourciller un penalty accordé pour une faute peu évidente de Trabelsi sur Maxi Rodriguez (33). Un avantage logique qui aurait pu nettement gonfler, si Galletti n’avait pas raté une gerbe d’occasions. L’attaquant argentin se fit pardonner en offrant le deuxième but sur un plateau à Saviola (57). L’Argentine pouvait finir en roue libre, mais un nouveau penalty, consécutif à une sortie limite de Lux dans les pieds de Guemamdia, relança la partie. Cette fois-ci l’attaquant tunisien se chargea lui-même de le transformer (72).
Les Tunisiens tentèrent alors de pousser, à l’image d’une belle frappe de Santos détournée en corner par Lux (78), mais l’Argentine garda la main et manqua même d’aggraver la marque à deux reprises par Tevez (75, 77).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *