L’Allemagne termine sur le podium, l’Uruguay se contente de la 4e place

L’Allemagne termine sur le podium, l’Uruguay se contente de la 4e place

Comme en 2006 lorsqu’elle avait battu dans la «petite finale» le Portugal de Cristiano Ronaldo (3-1), l’Allemagne a terminé à la troisième place de la Coupe du monde grâce à sa victoire samedi 10 juillet face à l’Uruguay (3-2). La jeunesse de la Nationalmannschaft a réussi un grand Mondial. En effet, cette troisième place sur le podium est la quatrième dans l’histoire de l’Allemagne après celles arrachées en 1934, 1970 et 2006. De son côté, la Celeste, auteur d’un parcours remarquable qui a sauvé l’honneur de l’Amérique du Sud, doit se contenter de la quatrième place comme en 1954 et 1970, lorsqu’elle avait perdu contre l’Allemagne. La Mannschaft a évolué lors de ce match de classement privée de son capitaine Phillip Lahm, grippé, alors que Podolski et Klose, diminués, sont restés sur le banc. Mais le sélectionneur Low a récupéré pour ce match son jeune prodige Tomas Muller qui a bien suivi la frappe de Schweinsteiger, repoussée par Muslera, pour ouvrir le score (1-0, 19’). Procédant par des contre-attaques dangereuses, les Uruguayens parviennent à égaliser à la 28e minute par l’attaquant de Palerme Cavani qui, sur une passe du revenant Luis Suarez, remet les pendules à l’heure (1-1). Touchés dans leur amour propre, les Allemands, diminués physiquement, réussissent à sortir la tête de l’eau grâce au défenseur Jansen (2-2, 56’). La Nationalmannschaft remporte finalement la «consolante» à la 82e minute sur un but de Khedira, lequel profite d’un ballon qui rebondissait sur la jambe du défenseur Lugano pour clore définitivement le séduisant Mondial de l’Allemagne. En effet, l’avenir appartient toujours à l’équipe allemande qui a pu marquer ce tournoi. Sans doute un tournant pour le football allemand qui peut espérer un avenir radieux avec une génération talentueuse et ambitieuse et surtout jeune. Cette jeunesse dorée, qui découvrait une compétition internationale, est promise au plus bel avenir et donne déjà rendez-vous à l’Euro 2012 en Pologne et en Ukraine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *