L’Angleterre s’appuiera sur ses points forts contre la France

L’Angleterre s’appuiera sur ses points forts contre la France

La seule réelle innovation de l’entraîneur des vice-champions du monde, Brian Ashton, est la première titularisation du demi de mêlée de Sale,  Richard Wigglesworth, qui avait effectué ses débuts internationaux à l’heure de jeu à Rome contre l’Italie lors de la 2e journée (victoire 23-19). Ce joueur de 24 ans avait remplacé Andy Gomarsall, qui ne figure même pas sur le banc des remplaçants. «Il (Gomarsall) n’est pas aussi en forme que lors de la Coupe du monde l’an dernier, estime Ashton. Nous avions besoin de davantage d’énergie pour hausser le tempo, mais cela vaut pour l’ensemble de l’équipe». Le XV à la Rose a failli revivre contre l’Italie le scénario catastrophe de la défaite inaugurale à Twickenham face au pays de Galles (19-26): match maîtrisé en première période, puis nette baisse de régime dont profite l’adversaire pour revenir dans le match. «Lors de ces deux matches, nous n’avons pas joué comme nous le souhaitions, mais je pense qu’il ne nous a pas manqué grand-chose pour faire le trou avant la mi-temps», analyse l’entraîneur anglais. D’où son choix de conserver la même ligne de trois-quarts, avec à la baguette un Wilkinson retrouvé contre l’Italie. Devant, les deux changements opérés étaient attendus avec les retours de blessure des piliers Phil Vickery, le capitaine, et Andrew Sheridan à la place respectivement de Matt Stevens et Tim Payne. Un renfort de poids pour essayer de tirer profit des faiblesses affichées par la mêlée française face à l’Ecosse et l’Irlande. En touche, le duo Borthwick-Shaw devrait également donner du fil à retordre au spécialiste français, Julien Bonnaire. Dans ce groupe des 22, où apparaissent pour la première fois sur le banc le demi de mêlée des London Irish Paul Hodgson et le 3e ligne des Wasps Tom Croft, on notera l’absence du 3e ligne Joe Worsley, auteur d’une «cuillère» décisive sur Vincent Clerc en demi-finale du Mondial-2007 (14-9). L’ailier Josh Lewsey, auteur du seul essai du match après une bévue de Traille, ne figurait même pas dans le groupe d’entraînement de 31 joueurs réuni par Ashton. En revanche, Wilkinson, auteur des neuf autres points anglais le 13 octobre dernier au Stade de France, sera bien là. Il a depuis franchi la barre des 1000 points inscrits sous le maillot du XV de la Rose.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *