Laure Manaudou relance sa carrière à Marseille

Laure Manaudou a confirmé avoir choisi le Cercle des nageurs de Marseille (CNM) comme centre d’entraînement pour relancer sa carrière, moins de deux mois après la déconvenue des Jeux olympiques de Pékin.
«Il y avait plusieurs possibilités, dont le Racing (Lagardère Paris Racing) et Philippe Lucas, que j’ai vu début septembre. J’ai pesé le pour et le contre et finalement je suis tombée un peu amoureuse de Marseille», a dit la nageuse française lors d’une conférence de presse. Médaillée d’or olympique du 400 mètres à Athènes en 2004, elle avait dit cet été qu’elle souhaitait mettre sa carrière entre parenthèses. Manaudou n’avait pris aux Jeux de Pékin que la septième place du 100 mètres dos et la huitième sur 400 libre. Elle a pourtant affirmé n’avoir jamais songé à mettre un terme à sa carrière, ni même avoir vraiment eu la tentation de faire une pause. «Je n’ai jamais eu envie d’arrêter, j’ai plutôt envie de gagner une deuxième fois. Le long break, ce n’est pas moi qui l’ai annoncé», a-t-elle déclaré.
«Je ressens maintenant le besoin de recommencer après un mois et demi de coupure, car tout cela me manque. Mentalement, je me dis qu’il faut que je remonte au haut niveau, et même plus haut que ce que j’étais avant». L’égérie de la natation française ne regrette pas d’avoir participé aux JO de Pékin où elle a avoué s’être rendue «à reculons». «Même si je savais que je n’allais pas faire de grandes choses, j’aurais pu regretter de ne pas y être aller. Voir les autres réussir, c’était agréable», a-t-elle souligné.

• Jean-François Rosnoblet
(Reuters)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *