Le Barça en doit une au Bayern

Le Barça en doit une au Bayern

Aujourd’hui, tous les regards seront braqués sur le Camp Nou, théâtre d’un grand duel entre le FC Barcelone et le Bayern Munich qui s’affrontent en demi-finale aller de la Ligue des Champions.
Une rencontre aux allures du déjà-vu certes, mais avec beaucoup de changements. Les Blaugrana n’auront pas seulement envie de déboulonner leur ancien directeur technique, mais également balayer un douloureux souvenir (7-0, aller et retour) infligé en 2013. Une plaie qui reste encore vive tout comme la soif de revanche.

Le match de ce soir représente justement l’occasion parfaite pour Xavi et consorts de montrer aux Allemands de quel bois se chauffent les Espagnols.
La bonne santé actuelle du Barça donne le ton d’une rencontre grandement disputée. Sur le rectangle vert, les meilleures stars du ballon rond se disputeront le ticket qualificatif pour la finale de la Coupe aux grandes oreilles.
Du côté du Bayern, l’ambiance est moins joyeuse. En dépit du championnat remporté il y a deux semaines, les hommes de Guardiola ont affiché certaines faiblesses inhabituelles. Ils viennent d’être éliminés par le Borussia Dortmund en Coupe d’Allemagne lors d’une palpitante demi-finale. De plus, ils avaient pris une grosse fessée face au FC Porto en quart de finale aller avant de se rattraper en match retour.

Les ennuis du «Die Bayern» ne s’arrêtent pas là. Les absences sur blessures handicaperont en quelque sorte les choix de Guardiola à l’instar de Arjen Robben, Franck Ribery et Robert Lewandowski. Ce dernier pourrait éventuellement créer la surprise et faire partie du Onze de départ. Malgré ces absences de poids, les joueurs ne manifestent aucune crainte.

«Barcelone est la meilleure équipe au monde, mais je crois en mon équipe. On n’a pas peur. On a un cœur énorme et un gros objectif», a assuré lundi Javi Martinez, visiblement revigoré par son retour en jeu après neuf mois d’absence sur blessure, samedi 2 mai à Leverkusen.
Les Allemands comptent surtout sur l’expérience de leur patron, ex-entraîneur du Barça. «On est bien préparés, le mister (Guardiola) connaît le Barça mieux que personne. Il nous donnera la recette, ce sera aux joueurs de la suivre», confie avec assurance l’attaquant Thomas Müller.
En attendant le coup de sifflet à 19h45, les deux clubs ont déjà lancé les hostilités en se chambrant amicalement sur les réseaux sociaux.
Les aficionados du ballon rond pourront également savourer un gigantesque tifo aux couleurs du club catalan mentionnant les dates des 4 succès du FC Barcelone en C1.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *