Le CODM cherche à sortir de sa crise

Le CODM cherche à sortir de sa crise

L’équipe de Mèknes de football vit une saison difficile. Ses mauvais résultats enregistrés depuis le coup d’envoi du championnat ont déçu ses supporters et démoraliser les joueurs. La défaite à domicile devant l’équipe du Difaâ d’El Jadida sur le score d’un but à zéro, en août dernier, a suscité beaucoup de bruit autour d’un éventuel départ du bureau dirigeant, avec à sa tête, son président, Mohamed Kadiri.  Aujourd’hui, l’équipe n’est toujours pas arrivée à marquer sa première victoire dans la course. Elle est classée dernière avec à son actif 5 points, à une dizaine de points des Jdidis, aux commandes avec 24 unités. Ce dimanche l’équipe de Meknès, lanterne rouge, affrontera à domicile le champion en titre, l’Olympique de Khouribga. Les Khouribguis reviennent d’une éclatante victoire sur l’équipe des FAR par 2 buts à 0 . Pour le nouvel entraîneur des Meknassis, Aziz Khyati, «Les joueurs ont besoin de se mettre en confiance. Les mauvais résultats ont anéanti leur état psychique».  M. Khyati qui a rejoint le CODM, il y a deux semaines après le départ de l’ex- entraîneur, Aziz Elamri, déclare à ALM : «pour le moment, ce qui nous intéresse, c’est de former l’équipe, même s’il y a un manque à tous les niveaux. En conséquence, le joueur ne peut donner que 30% à 40 % de ses capacités. A mon avis,  il faut trouver le commandeur qui renfoncera le groupe dans les 20 matchs restants de la compétition». M. Kadiri, quant à lui, a précisé à ALM : «Les travaux sont en cours pour remédier à cette situation.  Nous n’avons plus envie de parler de démission ou d’éventuel  départ du présent bureau. Au contraire, nous prévoyons une prochaine réunion avec le wali de Meknès qui  nous a affirmé sa volonté de voir cette crise résolue». «Le club  vient de renforcer son équipe par 11 nouveaux joueurs, ainsi que par l’obtention d’une somme d’un million et demi de dirhams pour subvenir aux besoins du club», poursuit M. Kadiri. L’équipe a été, pour la première fois, champion du Maroc en 1995. En 1966, elle a réussi à décrocher la Coupe du Trône et terminé en  1981 et 1999 finaliste.
L’histoire du football de la ville ismaïlienne était à son top pendant les années quarante et cinquante. La ville était dotée de deux grandes équipes, à savoir l’Union sportive de Meknès (UDSM), dissoute au début de l’indépendance, pour laisser la place à la jeune équipe de Rachad de Meknès et à l’Association sportive de Tanger-Fès (ASTF). 
Suite à une crise, le Rachad de Mèknes n’a pas pu résister, en première division. Pour résoudre ce problème, les responsables ont décidé de faire fusionner le Rachad et le Difaâ de Beni M’hamed (équipe très brillante de 3e division). Cette solution n’a pas pu atteindre le but escompté. En 1962-1963, une nouvelle étoile est née: le Club Omnisports de Meknès (CODM), suite à la fusion Rachad, Difaâ de Beni M’hamed et l’ASTF.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *