Le fils de Pelé avoue avoir fumé des joints

Cette révélation a été confirmée par Pelé, les larmes aux yeux, lors d’une conférence de presse. "Malheureusement et sans doute parce que je travaillais trop, je ne m’en suis pas rendu compte. C’est lamentable parce que j’ai toujours combattu les drogues et je ne suis pas rendu compte que cela se passait sous mon toit", a déclaré Edson Arantes do Nascimento, le "Roi Pelé" manifestement abattu.
En présence de son avocat, Edinho 35 ans, ex-gardien de but du club Santos (Sao Paulo), a témoigné mardi matin devant les agents du Département d’enquête sur les stupéfiants (Denarc) de Sao Paulo, au lendemain de sa détention avec 50 autres personnes soupçonnées de liens avec des organisations criminelles de Rio et Sao Paulo. Edinho a reconnu consommer de la marijuana mais s’est déclaré "innocent" des accusations de trafic de drogue présumé. Mardi après-midi, Pelé a rendu visite à Edinho dans l’une des salles du Denarc, l’a pris dans ses bras et a pleuré avec lui: "Nous n’avons pas pu nous parler", a-t-il dit en ajoutant qu’il est "très triste" de voir un enfant dans cette situation.
Dans un communiqué de presse, Edinho, l’un des six enfants reconnus par Pelé né à Santos mais qui a vécu à New York de 5 à 20 ans, a admis "fumer de la marijuana" et a demandé pardon pour être un mauvais exemple. D’après la presse locale mardi, la police est en possession d’enregistrements téléphoniques qui prouveraient les liens d’Edinho avec l’un des autres détenus, Ronaldo Barsotti Duarte de Freitas (Naldinho), accusé de diriger une bande qui se consacre au trafic de drogue et au blanchiment d’argent. Selon la presse, le directeur du Dénarc de Sao Paulo, Ivaney Caires de Souza, a confirmé qu’Edinho intervient dans plusieurs des enregistrements.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *