Le FUS force l’admiration dans l’antre du Mazembe

Le FUS force l’admiration dans l’antre du Mazembe

Le FUS de Rabat a excellé et tenu tête à la première équipe de football en d’Afrique, le TP Mazembe du RD Congo, avant de perdre la Super Coupe 2010, samedi à Lubumbashi, au terme d’une longue et pénible séance de tirs au but qui s’est terminée sur le score de 9 à 8 (0-0). Dans un stade de La Kenya archicomble et complètement dévoué au TP, les hommes de Lhoussaine Ammouta ont donné du fil à retordre aux Congolais et failli même surprendre leurs vis-à-vis presque totalement tournés vers l’offensive. Conscient de la force de frappe de son adversaire, l’équipe du FUS n’avait qu’une seule chose en tête: juguler les ardeurs des joueurs congolais, pressés par le public et avides de régler tôt le sort de ce match afin d’honorer leur réputation. Une mission réussie en grande partie par une défense renforcée, régulière et présente sur tous les duels. En témoigne le fait qu’en 90 minutes, une seule nette occasion a été enregistrée du côté TP Mazembe, par le biais de Bedi Mbenza, dont le coup de tête a touché le montant (28è). Vers la fin du match, alors que l’équipe locale qui continuait de presser et guettait la moindre occasion pour faire mouche, même si elle commençait à en douter, les joueurs de FUS ont pris l’initiative et commencé à menacer la cage congolaise par des contre-attaques et des balles arrêtées. Et c’est justement sur un coup franc à la 73è minute, exécuté des 30 mètres, qu’Amine Bakkali a failli surprendre le portier adverse. Les deux équipes étaient alors contraintes de recourir directement aux tirs au but pour se départager conformément au règlement de la CAF, qui ne prévoit plus de prolongations depuis 2008.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *