Le Hilal de Nador crée la surprise

Dame coupe a fait des siennes en confirmant que rien n’est gagné d’avance, lors du derby oriental qui s’est soldé par six buts à quatre en faveur du HAN. Les Labhije, Krikebe et Kaddouri ont raté leurs penaltys et ont ainsi offert une victoire méritée à une équipe nadorie qui a cru en ses chances jusqu’au dernier moment. «Le petit poucet» a donné une leçon de réalisme au favori d’une rencontre qui semblait pourtant à la portée  des locaux. Pourtant  tout a bien commencé pour le Mouloudia qui n’a pas tardé à mettre son emprise sur la partie notamment par les accélérations de Labhije et les infiltrations d’Amadou. C’est d’ailleurs sur une combine entre Berrabeh et Amadou que le défenseur Bounafousse dévie le ballon de la main. Le penalty qui s’ensuivit fut merveilleusement transformé par Labhije. Trois minutes par la suite, Berrabeh a failli doubler la mise si ce n’est la vigilance de Tahibe. De son coté le gardien Ourgha sauva in extremis un ballon qui allait droit au but sur un tir  de Melhaoui. De leurs cotés les Nadouris ont menacé le keeper local par des tirs de loin. A deux reprises 25ème  et 31ème  le meneur Ahmadouche a raté de peu le cadre alors que Bouamara fut fauché dans la surface (36ème) sans que l’arbitre Moumni lui accorde la faute qui était pourtant manifeste.
La seconde période a connu  deux phases de jeu différentes. Une première à l’avantage du MCO avec une réussite parfaite de la part de  Labhije qui a fait parler sa frappe de balle à la 60ème. C’est sur un mouvement d’ensemble ponctué d’une reprise instantanée qu’il a expédié Ourgha aux pâquerettes pour la seconde fois sur un tir de plus de trente mètres. La réplique Nadorie ne s’est pas fait attendre. On n’avait rien à perdre et il fallait jouer le tout pour le tout. C’est ce qu’a expliqué Mustapha Radi entraîneur du Hilal à ALM et d’ajouter que les failles défensives du Mouloudia étaient manifestes alors que ses attaquants semblaient  satisfaits. Et c’est pour cela que nous avons opté pour des pénétrations sur les ailles tout en harcelant la défense axiale. Cela s’est avéré concluant car  Mezari dans un premier temps (70ème)  puis Ahmadouche (72ème)   ont vite équilibré les données.
Ce fut le tournant de la partie du moment que la confiance et la réussite ont changé de camp. Le Mouloudia ne savait comment concrétiser sa main mise sur la partie alors que les contres du Hilal de Nador étaient menaçants.   Les prolongations n’ont pas départagé les deux formations puisque chaque équipe a marqué un troisième but. Kribibe pour les locaux et Abjama pour les visiteurs. Ce n’est qu’après la première série de tirs aux buts , que la partie a basculé en faveur de l’équipe de la deuxième division grâce aux arrêts spectaculaires de son gardien et à une confiance démesurée qui s’est avérée fatale pour le MCO. C’est ce que confirma à la fin de la partie le meilleur joueur local Labhije  qui n’a pas caché sa déception et qui a critiqué la vanité d’un groupe qui n’a pas su tuer la partie alors qu’il la dominait  haut les mains. Nous avons payé chères nos fautes de marquage et notre relâchement précoce. 
Et dans un match de coupe ce type d’erreur est à éviter. Il ne nous reste qu’à préparer avec plus de sérieux les rencontres de championnat pour sauver notre place chez l’élite. Même son de cloche chez Ahmadouche, qui tout en savourant  l’exploit des siens, n’a pas mâché ses mots en affirmant que le plus dur reste à faire afin de sauver le Hilal d’une relégation qui se profile de plus en plus.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *