Le Maroc à l’épreuve de la lutte asiatique

Suite à l’invitation de l’union qatarie des luttes, l’équipe nationale a rallié l’aéroport international de Doha, le dimanche 18 juin 2006, en vue de participer à l’un des prestigieux tournois à l’échelon arabe et asiatique avec une jeune et nouvelle génération de lutteurs qui a fait ses preuves au dernier championnat d’Afrique des nations en Afrique du Sud le mois précédent. Cette invitation fraternelle rentre dans le cadre des liens d’amitié qui unissent la Fédération royale marocaine des luttes associées et son homologue qatarie. Pour rappel, l’équipe nationale de ce pays frère a participé à plusieurs concentrations au Maroc suivis de stages en commun notamment à El Jadida où elle a pris part à un premier tournoi international de beach lutte et de surcroît.
La lutte qatarie s’est attachée les services du Marocain Noureddine Mouchfaâ, l’un des cadres compétents du Maroc reconnu par la Fédération internationale des luttes associées (FILA), dont il est un arbitre international de grade exceptionnelle.
Pour ce qui est de ce tournoi de Doha, le Maroc se trouve actuellement avec une délégation composée de dix personnes, dont un chef de délégation, deux membres du staff technique, deux arbitres, un chargé de staff médical, et six lutteurs dont les noms suivants :
Dans la lutte libre : 55kg Hamza Foutouh (WAC), 74kg Mustapha Oqbi (club du bushido), 120kg Mustapha Belfaïde (Raja de Sidi Aïssa de Béni Mellal).
Pour la lutte gréco-romaine : 66kg Mourad El Bekali (TAS), 74kg Saïd Moula (Raja de Casablanca), 84kg Abdelilah Ibnou Zahir (Etoile jeunesse sport Casablanca).
Par ailleurs, cette manifestation aura lieu dans les deux styles olympiques qui se joueront selon la stricte réglementation de la FILA.
Dans ce même ordre d’idées, le Maroc prépare les prochaines échéances arabes alors que le Qatar envisagera les jeux asiatiques.
Le tournoi de Doha verra la participation de plusieurs pays très connus dans le domaine de la lutte asiatique et arabe, entre autres, l’Arabie Saoudite, la Tunisie, le Yémen, les Emirats Arabes Unis, la Jordanie, le Liban, le Maroc et le Qatar, pays hôte.
Les Marocains tout auréolés de leur dernière sortie africaine rêvent de marquer de leurs empruntes ce prestigieux tournoi.
Un rêve légitime et réalisable vu le parcours africain à Prétoria où ils avaient réussi à évincer des adversaires de taille. Ainsi, les protégés de Haj Labdi Bnou Zahir et Haj Mekki Loufir sont déterminés à continuer de briller et à relever le défi même face à des adversaires expérimentés et habitués de cette compétition. Avant de clore ce chapitre nous rappelons à tous les adeptes de la lutte que l’équipe nationale des juniors en lutte libre et gréco-romaine prend part à son tour au championnat d’Afrique qui se déroule du 21 au 26/06/2006 à la ville de Arirej en Algérie.

Correspondance spéciale de Doha Qatar

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *