Le Maroc perd face à la Tunisie

La sélection marocaine a de nouveau goûté à la défaite, après celle concédée face à l’Espagne (18-23). Après avoir fait jeu égal avec la Tunisie, le sept national s’est en effet incliné face à cette dernière sur le score de 24-28 (mi-temps 15-14), lors de son second match en championnat du monde de handball qui se déroule à Guimaraes, au Portugal.
La rencontre entre les deux équipes maghrébines a été relevée et très disputée. Et la victoire est revenue à la Tunisie, qui a commis moins de fautes que le Maroc. Ce dernier, qui misait sur une victoire pour espérer se qualifier au second tour, n’a pourtant pas démérité face aux champions d’Afrique en titre.
Dès le coup d’envoi, chacune des deux équipes, qui se connaissent bien, a cherché à prendre l’initiative au score. Ce qui imprima au match un rythme relevé. Les hommes de Noureddine Bouhaddioui vont même parvenir à prendre un à deux buts d’avance mais les suspensions pour deux minutes des frères Bouhaddioui, Karim et Ismail, seront fatales au sept marocain qui ne résistera pas trop aux assauts des Tunisiens, dont le groupe n’a guère subi de changements depuis quatre ans.
Et c’est ainsi que les Tunisiens remonteront au score pour finalement mener à la marque 12-8 à la dix-septième minute. Les Marocains vont se ressaisir de belle manière et effectuer une formidable course-poursuite et un excellent finish pour clore la première mi-temps avec un but d’avance 15-14.
Dans le second half, le coach tunisien Ayari incorporera un autre gardien de but, Zahini en remplacement de Bouali, et en changeant les positions de quelques joueurs. Et ce tout en donnant pour consigne de marquer strictement les éléments clefs de la sélection marocaine. Dès lors, le sept tunisien saura exploitera les nombreuses fautes individuelles mais aussi les tentatives de tir de loin des nationaux qui avaient confondu vitesse et précipitation. C’est d’ailleurs le constat que fera, en fin de match, Noureddine Bouhaddioui, l’entraîneur du sept marocain. Les erreurs individuelles et les contres rapides des tunisiens ont été fatals au nationaux. Tout en félicitant le sept tunisien pour cette victoire «qui lui ouvre la voie et lui donne plus de chances pour la qualification pour le second tour», le coach national s’est déclaré satisfait du rendement et de la prestation de ses joueurs « en dépit du retard pris dans la préparation de ce mondial». «Les joueurs, a-t-il poursuivi, ont commis de nombreuses erreurs notamment de précipitation dans les passes ce qui, bien sûr, a facilité la tâche aux Tunisiens». De son côté, Ayari, son homologue tunisien, a déclaré que la rencontre avait les allures d’un derby entre deux équipes qui se connaissent fort bien. «Nous avons su négocier les moments et phases difficiles du match», a-t-il souligné, ajoutant que ses joueurs avaient «évolué intelligemment et bien géré la rencontre face à des Marocains qui ont montré un visage qu’on ne leur connaissait pas et qui ont beaucoup progressé ».
Après ce deuxième succès, la Tunisie rencontrera la Pologne, alors que la Yougoslavie, large vainqueur du Koweït 36-14 (20-3), rencontrera l’Espagne. La rencontre Maroc-Tunisie était la deuxième entre les deux sélections en championnat du monde. Marocains et Tunisiens s’étaient séparés, lors de l’édition organisée en Egypte en 1999, avec le partage des points (23-23). Mais la dernière confrontation entre ces groupes, toutes compétitions confondues, remonte à 2002, à l’occasion du championnat continental de Casablanca.
La victoire était revenue aux Tunisiens sur un score encore plus large que celui de mardi soir à Guimaraes (27-19). Les hommes de Bouhaddioui doivent disputer, ce jeudi, leur troisième match de poule face au Koweït, au cours duquel les Marocains n’ont d’autre alternative que la victoire s’ils veulent conserver des chances pour l’accession au second tour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *