Le MAS au sommet du football africain

Le MAS au sommet du football africain

Mission accomplie du Moghreb de Fès. Le club de la capitale spirituelle a montré, encore une fois, la preuve de sa suprématie sous la houlette de Rachid Taoussi. Le MAS est sur un nuage après avoir remporté la 19ème Super Coupe d’Afrique aux dépens des Tunisiens de l’Espérance, samedi 25 février au stade de Radès. Lors de cette rencontre officiée par le Sud-Africain Daniel Bennett, les poulains de Rachid Taoussi, vainqueurs de la Coupe de la Confédération africaine, ont ouvert la marque par Hamza Bourzouk (20è), alors que les protégés de Michel Decastel, détenteurs de la Ligue des Champions d’Afrique, ont remis les pendules à l’heure grâce à Khalil Chemam dans le temps additionnel (90è+10). Globalement, le Moghreb de Fès a maîtrisé le jeu, surtout en première mi-temps, car une baisse de rythme sera enregistrée en deuxième période à cause des blessures contractées par certains joueurs, dont le gardien Anass Zniti. Le MAS, vainqueur de la dernière édition de la Coupe du Trône, décroche ainsi son deuxième titre continental. Cependant, la compétence et le potentiel de jeu de l’équipe tunisienne n’ont pas été exploités lors de cette rencontre. Une défaite amère pour les Tunisiens qui ont réussi à revenir dans le match 9 minutes après la fin du temps réglementaire, mais qui ont raté le prestigieux titre. Il est à signaler que le club de la capitale spirituelle a rejoint au palmarès le Raja de Casablanca, seul club marocain à avoir gagné la Super Coupe en 2000 après sa victoire à Casablanca face aux Ivoiriens d’Africa Sport par 2 buts à 0, inscrits par Bouchaib Lambarki (52è) et Mohamed Armoumen (86è). La précédente édition a été remportée par les Congolais du TP Mazembe aux dépens du FUS Rabat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *