Le pari gagné de la Marocaine des jeux

Après 40 ans d’existence et de plus en plus résultats probants, la Marocaine des jeux et des sports, société marocaine des paris sportifs, ratisse désormais large. On en a pour preuve la dynamique de développement de l’entreprise à laquelle on assiste actuellement. L’installation de la société dans un nouveau siège, situé Boulevard Rachidi à Casablanca et les nouvelles structures opérationnelles créées, tel que le centre technique dont elle est dotée sont là pour le prouver.
Un Centre qui répond aux standards internationaux en la matière, avec un dispositif technologique unique en Afrique, et qui en dit long sur la bonne santé de la société. À cela s’ajoutent les moyens aussi bien humains qu’organisationnels et commerciaux (la communication notamment) qui ont été mobilisés afin d’optimiser les résultats. Ceci, en partenariat avec la multinationale G-Tech, qui contrôle environ 70 % du marché international des loteries d’Etat et premier prestataire mondial de services en la matière. Un partenariat qui a été mené par l’OTT, la filiale marocaine de G-Tech et qui a consisté en l’informatisation totale de l’ensemble du système d’exploitation des jeux, tous produits confondus, notamment la mise en place d’un réseau de 2.000 terminaux, des points de vente, sur tout le territoire qui traitent en temps réel 2 à 3 millions de transactions par semaine.
Les résultats n’ont pas tardé à suivre puisque, de 1997 à 2001, l’évolution a été de presque 300 %. Avec un chiffre d’affaires qui a atteint 240 Millions de DH en 2001, la Marocaine des jeux et des sports est actuellement le principal pourvoyeur du fonds national de développement du sport. Cette contribution, qui représente l’intégralité de ses bénéfices et établie au départ à près de 8 millions de DH n’a cessé d’augmenter pour atteindre 16 millions de DH en 1997, 23 en 1998. Même si une baisse a été marquée les deux années suivantes, enregistrant respectivement 20 et 15 millions de DH, elle a été contrebalancée en 2001, la contribution ayant été de 43 millions de DH. La M.J.S ne compte pas s’arrêter là puisque pas moins de 100 MDH seront versés à l’horizon 2005. Plus qu’un signe d’engagement dans le développement du sport national, il s’agit d’une vocation d’« entreprise citoyenne » dont la Marocaine des jeux fait un cheval de bataille. Une image qu’elle véhicule à travers une compagne de communication institutionnelle d’envergure. Une compagne qui couvre tous les supports médiatiques et hors-média. À commencer par deux spots télévisés pour une compagne en deux phases et qui seront diffusés sur 2M et la TVM. La télé mais aussi la radio. Deux messages radio en version arabe et française ont été prévus.
Une compagne presse, illustrée par quatre annonces et diffusée sur les principaux supports, a également été lancée, exprimant la mission de l’entreprise dans le développement du sport. Sans oublier une action de relations publiques pour donner une image positive de la société en développant un partenariat avec la presse ainsi qu’une compagne d’affichage urbain, grand format 4×3 sur Casablanca, dont le but est donner une visibilité à la Marocaine des jeux. Une évolution sur tous les plans, dans un milieu sportif qui évolue, pour sa part, à pas de tortue. En attendant…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *