Le Raja, champion d’automne

Le match au sommet qui a mis aux prises les deux ténors de la balle au panier, en l’occurrence le WAC et le FUS à Casablanca, dans la salle des Reds, a tenu toutes ses promesses. Dès le coup de sifflet du duo arbitral, Karim Saphir et Abdellah Zouina, le ton va être vite donné. Les Fussistes ont pris d’assaut le panier des Rouge et Blanc bien que ces derniers aient ouvert la marque 1-0, ce n’était que partie remise puisque le pressing imposé par les hommes de Rachid Yatribi, a laissé les wydadis sombrer dans une torpeur inhabituelle à cause du Yougoslave Devrnja Bogoljub. Ce dernier a semblé oublier que le basket-ball est un jeu collectif pour commettre une multitude de fautes en attaque dont le trio infernal du FUS, Mohamed Mouak-Merouane El Moutalibi-Cissé Ibrahima a su profiter pour creuser l’écart (1-10- à 3 48) de la fin du premier quart-temps. Le dysfonctionnement au sein des rouge et Blanc a contraint le coach Bouchaïb Harras à demander un temps mort fructueux au cours duquel il a incorporé El Asly Allaâdine à la place du Yougoslave. Un nouveau souffle pour ses co-équipiers que ce soit en défense ou en attaque. Le premier quart-temps se termine au profit des visiteurs 7-18. Pas découragés pour autant, les amis de Fenjaoui continuent de peser sur la formation adverse ce qui lui a permis de revenir au score (14-18 à 8 10). Cependant, le maître-tireur du FUS, Mohamed Mouak dans son grand jour a maintenu l’écart pour que son équipe s’empare de la première période (36-41). Après la pause, la formation du WAC s’est dégagée une fois pour toutes de la pression qui l’a accompagnée durant les deux premiers quart-temps. En lançant plusieurs attaques, les hommes de Yacine Benjelloun prennent le dessus pour la première fois (48-46 à 5 00). A ce moment de la partie, on a l’impression d’un équilibre presque parfait entre les deux équipes. Après un chasse-croisé à couper le souffle au cours duquel tous les dix acteurs ont rempli à bien leur fonction, le duo arbitral siffle la fin du match sur la marque de 73 à 73. La prolongation de cinq minutes a tourné au profit du WAC grâce à un tir meurtrier à trois points du Yougoslave qui s’est racheté des bévues commises lors de la première mi-temps. Le chronomètre arrive au bout du compte, c’est l’euphorie dans le banc des Wydadis qui ont arraché in-extremis une victoire précieuse pour le décompte final. Score (86/83). Les meilleurs marqueurs furent incontestablement Mohamed Mouak FUS 29 points et Karim Ayadi 37 points. La salle Ibn Yacine a abrité le match ASS/RCA. Cette rencontre a tourné facilement au profit des hommes du coach Mustapha Tazaroualet. La marque de 48/65 en dit long sur la domination des Verts, ce qui leur a permis de s’emparer du fauteuil du leader et du championnat d’automne. En battant très difficilement le CODM, l’IRT renoue avec la victoire dans une rencontre âprement disputée qui ne s’est décidée qu’à la dernière seconde de la partie. Le score de 76/73 montre combien la chance était du côté de l’équipe du détroit. Après sa contre-performance à Berkane devant le WAC, la RSB s’est inclinée de nouveau face au MAS dans la salle El Mernissi. Les hommes du coach fassi Hassan Ben Khadouj sont intraitables à domicile. Malgré tout, les pleins du coach Makhoukh de la RSB ont laissé une très bonne impression à Fès. Score final 80/67. A Kénitra, le TSC a battu impitoyablement le KAC. De ce fait les poulains du manager tihadi Redona Haddany n’ont fait qu’approfondir le malaise de Kénitris qui reste jusqu’à ce jour sans diagnostic. La marque finale 60/71.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *