Le TAS évite la casse

Le TAS évite la casse

En attendant le verdict du procès entamé par Samira Zaouli, présidente du comité provisoire du TAS de Casablanca, contre ses détracteurs, et qui sera rendu le 8 du mois courant, le club vient de se doter d’un nouveau bureau, dont le président n’est autre que Abderrahmane Moutaïb.
La nouvelle équipe du TAS est, désormais, composée de 19 membres, dont 18 ont été désignés par le nouveau président. Selon une source proche du club, cinq commissions ont été créées, dont la commission juridique et disciplinaire, la commission de documentation et des médias, la commission médicale, la commission financière et la commission d’infrastructures. Se disant légitime, le nouveau bureau du TAS veut faire renaître le club de ses cendres après plusieurs années passées dans l’enfer. Plusieurs objectifs ont été fixés par le nouveau bureau. Il s’agit, entre autres, de restructurer le club, trouver des ressources financières stables, sans oublier l’urgence de procéder à un travail de base. Par ailleurs, le club, qui ne veut pas rester longtemps dans la division amateurs, a déjà commencé ses préparatifs pour la prochaine saison. L’équipe sera dirigée, cette saison, par Mohamed Chahid et Mehdi Mellouk, deux ex-joueurs du club et qui vont succéder à Abdelkarim Zaouli, et qui était, l’année dernière, entraîneur par intérim. À rappeler que quelques membres du comité provisoire avaient tenu, le 23 juillet dernier, l’assemblée générale du club pour mettre un terme à une gestion provisoire qui a trop duré. Une réunion à laquelle avaient pris part des représentants du Groupement National Amateurs, de la Ligue du Grand Casablanca ainsi que des membres de l’association des anciens joueurs et Association «Amis du TAS».
Devant l’absence de certains membres du comité provisoire, il a été décidé de remporter l’assemblée générale à une date ultérieure. En même temps, Samira Zaouli avait tenu son assemblée générale. Le 29 juillet dernier, l’équipe de Abderrahmane Moutaib avait tenu une assemblée générale extraordinaire, suite à laquelle ce dernier a été élu président du club.
Selon la même source, le nouveau bureau avait, auparavant, proposé à la présidente du comité provisoire du club de rejoindre la famille du TAS et mettre un terme à ce bras de fer. En vain. «Elle a accepté, mais avec une seule condition, qu’elle reste présidente du club. Chose que le nouveau bureau a refusée », a confié notre source. Après avoir entamé une procédure judiciaire contre certains membres du nouveau bureau, la fille de Larbi Zaouli s’est adressée en début de semaine à la Fédération royale marocaine de Football et le Comité Olympique Nationale pour plaider sa cause. L’on saura, dans les prochains jours qui viennent, lequel des deux est le plus légitime.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *