L’écurie du Haras royal confirme sa suprématie

L’écurie du Haras royal confirme sa suprématie

Dans une ambiance festive se sont déroulées les huit épreuves programmées pour le Grand Prix Moulay Rachid, qu’a abrité l’hippodrome Casa- Anfa, vendredi dernier. Et à l’instar de l’année dernière, l’écurie du Haras royal a été encore une fois au rendez-vous et a confirmé sa suprématie dans les épreuves les plus fortes et les plus disputées. Pour le Grand Prix Moulay Rachid qui était tant attendu par les présents et accros des courses de chevaux, le premier Prix a été attribué à Wijdane du Haras royal, monté par le jocker Rivases suivi du cheval Khamis du Haras royal et en troisième lieu vient le Ken Blues de Zakaria Hakam. Ce Grand prix est destiné aux chevaux pur-sang anglais mâles entiers et juments nés et élevés au Maroc et âgés de 4 ans et plus, ayant gagné au moins 3 courses dans leur carrière et dont le poids ne dépasse pas les 58 kg. Une coupe offerte par Sa Majesté le Roi Mohammed VI a été remise au propriétaire du cheval Gagnant.
Bien avant, le coup d’envoi du programme de cet après-midi a été lancé par le derby des 3 ans réservé aux poulains mâles entiers et pouliches anglo-arabes et qui a été remporté par Habiba de Zakaria Hakam. La deuxième place est revenue à Hasnae de Mohamed Rabeh montée par Khayate. La troisième place était signée par Moumsik du Haras royal monté par Rivases. Par ailleurs, la Coupe de vitesse a été remportée par Mayssour appartenant à l’écurie de Mohamed Belharda monté par le cavalier Harrat.  Ali El Baraka de Zakaria Hakam a occupé la deuxième place suivi par Douyazane de Rachid Oulaidi. Pour le Prix du Pari mutuel urbain marocain (PMUM), doté de 60.000 dirhams, épreuve réservée à tous chevaux mâles entiers et juments de 4 ans et plus, n’ayant pas gagné 46.000 DH depuis le 1er mars 2008 et ayant couru au moins 2 fois au Maroc, la distinction est revenue à Messaoud du Haras royal monté par le cavalier Rivases. La deuxième place est quant à elle l’œuvre de Miss Jumeira, propriétaire de My Brahim El Ouafi qui a devancé Sayidat du Haras royal. Le grand Prix de l’élevage a été dominé par le cheval Al Youns du Haras royal monté par Rivases devançant Jawed de la même écurie et Touroulou de Zakaria Hakam. Il faut dire que les résultats enregistrés dans cette journée de vendredi n’avaient pas bouleversé les pronostics. L’organisation de telles compétitions est l’occasion pour nos éleveurs de nouer les rapports de partenariat avec les éleveurs étrangers concernant la promotion de l’utilisation du cheval d’une manière générale et des activités hippiques en particulier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *