Les bons plans d’El Jouhari

Le bilan de l’équipe du président Abdelmoumen El Jouhari a été jugé satisfaisant, avec un calendrier respecté et exécuté à cent pour cent. Ainsi, plusieurs points ont été abordés, notamment les infrastructures, la formation et le développement de la petite balle orange. En dépit du constat d’une communication qui reste à améliorer entre la fédération et les ligues, les participants ont, cependant, noté une certaine avancée dans la marche du handball. Les représentants ont beaucoup discuté avant l’adoption du rapport d’activités des deux saisons sportives.
Le trésorier général de la fédération n’a pas échappé aux critiques se rapportant à la forme et au fond. Il faut dire que cette assemblée n’avait aucun règlement intérieur devant guider ses travaux. Ce qui a beaucoup entravé le déroulement de la séance. Selon Abdelmoumen El Jouhari, il y a des statuts qui n’avaient jamais été appliqués. Lui qui a jugé utile de laisser la parole à tout le monde. «D’abord, une assemblée, c’est l’occasion des retrouvailles et c’est aussi l’opportunité pour les représentants des clubs d’exposer les difficultés quotidiennes », a-t-il ajouté.
Parmi les interventions les plus pertinentes, on retiendra celle de Driss Jeffale, représentant de l’Association sportive de Salé, relative au nombre de licences attribuées et qui s’élève à plus de 3000, comparé au nombres de 6000 licenciés avec l’ancien bureau fédéral, et à l’intérêt de ces assises pour évaluer les travaux de deux années. Répliquant, le président a expliqué le retard de la tenue de ces assises et qui est dû à l’indisponibilité des membres fédéraux et des représentants des ligues. Et pour que l’assemblée se déroule convenablement, il a fallu attendre la tenue des assemblées des clubs et des ligues.
S’agissant du nombre de licences, le président a rappelé que, jusqu’à maintenant, le secrétariat a enregistré plus de 3000 licenciés. Nombre à ne pas comparer avec le chiffre déclaré de 6000 dont 800 licenciés figuraient sur les feuilles de match. De son côté, le secteur des sports, par le biais de son représentant, compte poursuivre son appui à la fédération. «Le handball fait partie des grandes disciplines olympiques et peut nous valoir de grandes satisfactions sur l’échiquier mondial », a relevé le représentant du secteur des sports. Quant au renouvellement de l’instance fédérale, l’assistance a jugé utile de donner le pouvoir d’appréciation dans le choix de ses collaborateurs, en s’inspirant de la liste des candidatures et en concertation avec les représentants des ligues. Il est à noter que Abdellatif Tatbi, premier vice-président de la FRMH et en même temps président de la commission d’arbitrage, a présenté sa démission devant l’assemblée générale, mais cette démission a été refusée avec les applaudissements de l’assistance.
Ce dernier a fait savoir que s’il a pris une telle décision, c’est parce qu’il était temps. «La gestion au sein de la fédération, de la ligue et du club de la Rabita se fait au détriment de mes affaires personnelles et familiales. J’ai consacré une partie de ma vie, plus de 20 ans, à ce sport. Je crois qu’il est temps maintenant de se retirer pour consacrer plus temps à ma famille et mon club», a-t-il expliqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *