Les Lionceaux rugissent cinq fois

Le vent du jeu assassin des Lions de l’Atlas, somptueusement étalé lors de la CAN-2004, semble toujours souffler sur le football marocain. Partant sur les traces de leurs aînés, les Lionceaux ont infligé une défaite monumentale à la sélection olympique de l’Ouganda.
En effet, tel un rouleau compresseur, les poulains de Mustapha Madih ont écrasé, sans ménagement, l’équipe olympique ougandaise sur le score sans équivoque de 5 buts contre rien en retour. Ayant pour théâtre le complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat, ce match mis à l’actif de la sélection olympique marocaine compte pour la 4e journée des éliminatoires de la Zone Afrique des Jeux Olympiques, prévus du 13 au 29 août prochain à Athènes.
Durant ce match, indubitablement à sens unique, l’hégémonie marocaine était sans conteste. Les Lionceaux ont dominé, de bout en bout, cette rencontre où leurs adversaires se contentaient de faire de la figuration, n’ayant d’autres alternatives que de subir la loi de leurs hôtes bouillonnants. L’excellent niveau de la sélection marocaine ne pouvait être que consolidé par le public, dont l’effet suramplificateur ne peut être renié. Dès le premier coup de sifflet, le ton était donné et nos olympiques affichaient des intentions purement offensives. Les buts ougandais étaient de facto pris d’assaut et la menace marocaine a aussitôt fait de se dessiner. Les visiteurs tentaient, aussi bien que mal, d’organiser leur ligne défensive, mais cela n’a pu juguler les incursions marocaines, dont certaines ont failli être fatales. Les hostilités durèrent stériles une bonne partie de la première entame. La délivrance n’intervint, toutefois, qu’à la 37e minute, sur une balle arrêtée que Marouane Zemmama mettra dans la lucarne du gardien adverse. Le score joliment ouvert et la confiance retrouvée, le festival n’allait pas tarder à commencer. Ainsi, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir les Lionceaux repartir à la chasse du gardien ougandais. Mal lui en a pris car une minute après l’ouverture de la marque, Bouabid Bouden le renverra une seconde fois chercher le ballon au fond des filets, c’était à la 38e minute. En récidiviste attitré, Bouden a failli en remettre une à la 42e minute; il s’en est fallu de peu.
Le retour des vestiaires était caractérisé par un déchaînement total de la sélection nationale olympique. On ne pouvait plus parler d’équilibre car le ballon n’était plus que marocain. Imitant Zemmama et Bouden, Jamal Allioui aggravera le score à la 50e minute, amenuisant davantage les chances ougandaises et altérant, par là-même, leur mental déjà entamé. Des ballons subtilement mis en orbite par ses coéquipiers Yazid Kaîssi et Amine Rbatti réussiront également à faire mouche et à sceller le sort du match, respectivement à la 78e et la 85e minutes de jeu. Grâce à 8 point au compteur, le Onze olympique marocain trône, désormais, en tête du Groupe C. Les brides pouvaient toutefois lui échapper au cas où l’Éthiopie vaincrait l’Angola, lors d’une rencontre qui devait se disputer hier dans la soirée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *