Les Lions demandent plus d’argent

Les Lions demandent plus d’argent

Prévue vendredi dernier, la réunion hebdomadaire du bureau fédéral de la Fédération royale marocaine de Football a eu lieu, finalement, lundi, au siège de la FRMF à Rabat. Parmi les questions évoquées : la prime des joueurs de l’équipe nationale qui affrontera, samedi prochain, la Tunisie au Complexe sportif Moulay Abdellah, derby explosif comptant pour la quatrième journée des éliminatoires combinées de la Coupe d’Afrique des Nations 2006 en Egypte et du Mondial 2006 en Allemagne. Il y a quelques jours une source bien informée a fait état de la présence d’une nouvelle charte circulant dans les couloirs de la FRMF.
Contacté par « Aujourd’hui Le Maroc », Larbi El Aoufir, trésorier de la FRMF depuis presque trois mois, a fait savoir que la nouvelle charte n’est qu’un projet. «Nous attendons la prochaine réunion pour soumettre le projet au bureau fédéral et c’est à lui de prendre la décision». Si nouvelle charte il y a, c’est parce que les joueurs ne veulent plus être payés comme avant. En clair, les «Lions de l’Atlas» demandent l’augmentation de leur prime. Pour chaque point glané dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, les joueurs de l’équipe nationale recevaient quelque 30 000 DH. Quant à la Coupe du Monde, la prime pouvait aller jusqu’à 40 000 DH. Autre doléance : vu la nouvelle formule des éliminatoires de la Coupe d’Afrique et de la Coupe du Monde, les joueurs réclament que les deux primes soient regroupées en une seule.
Interrogé sur les autres arriérés, le trésorier de la fédération a tenu à préciser que tout a été réglé, y compris les salaires des cadres techniques, médicaux et administratifs de la fédération, qui n’avaient pas touché un sou pendant plus de trois mois, et que seules les primes des deux dernières rencontres Guinée-Maroc et Botswana-Maroc n’ont pas encore été attribuées.
«C’est en discussion. En principe, cela va se faire dans les quelques jours qui viennent», a tenu à souligner ce dernier. À rappeler qu’avant le départ des «Lions de l’Atlas» pour la Coupe d’Afrique des Nations qui s’est déroulée au mois de février dernier en Tunisie, un différend avait opposé les joueurs de l’équipe nationale, surtout les plus anciens, aux responsables de la fédération royale marocaine de Football au sujet du montant de la prime.
À l’origine, l’absence d’une charte. C’était à sous l’ère du Portugais, Umberto Coelho. Finalement, la FRMF a réussi à convaincre les joueurs et un terrain d’entente a été trouvé. Avant le départ pour la Tunisie, la fédération avait, en tout, déboursé environ 2 millions de DH.
Concernant la santé financière de la FRMF, le successeur d’Abdellah Ben Hssein se veut rassurant. «Nous essayons d’équilibrer pour faire face aux échéances et honorer nos engagements». Seulement voilà, certaines créances, qui datent de plusieurs années, n’ont pas encore été réglées. «Il s’agit d’arriérés qui concernent, essentiellement, les fournisseurs, en plus de certaines charges en instance», a confié celui-ci. À souligner qu’au cours de cette réunion, il a été aussi question de la participation des équipes marocaines (Raja, FAR, WAC…) aux différentes compétitions arabes et africaines de football (Coupe Arabe, la Coupe de la Confédération Africaine et la Ligue des Champions Africaine). Le bureau s’est également penché sur la nouvelle formule du championnat national de football et qui consiste à annuler les matchs barrages.
«Après avoir consulté les responsables du football national, on a constaté que les matchs barrages étaient une catastrophe», a tenu à faire remarquer El Aoufir. La proposition sera soumise au bureau fédéral lors de sa prochaine réunion, prévue le 14 septembre prochain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *