Lutte à distance pour le leadership

Les joueurs de l’Union de Touarga, revenus à une longueur seulement du leader l’Olympique de Safi après leur large succès sur le Racing Casablanca (4-2), se rendent à Nador pour jouer le Fath local dans le match-phare de la journée. Les Nadoris n’étant qu’à une victoire (3 points) de retard de leurs adversaires du jour, ce duel laisse présager une rencontre assez relevée. Si la défaite n’est ainsi pas permise à ces deux équipes pour ne pas se laisser distancer, les Safiots ne seront pas non plus en ballottage favorable en donnant la réplique dans un derby régional au Nejm Marrakech. L’actuel leader a cédé beaucoup de terrain en ne récoltant qu’un point en deux sorties. Le match Renaissance Berkane-Difaâ d’El Jadida sera empreint de nostalgie entre deux formations malheureuses qui avaient raté l’accession, lors des ultimes phases la saison précédente. Les Berkanis, largués à six points du premier fauteuil menant chez l’élite, ont déjà contraint les Safiots au nul et comptent gagner trois points sur un candidat à la montée le DHJ (3e). Dans ce registre des prétendants à l’accession, le Hilal Nador sera également en délicate mission à Casablanca face au Racing, tout comme le Moghreb Tétouan qui sera l’invité du Wydad Fès en quête de points et de sauvetage pour sortir du tourbillon des bas-fonds. L’ancien locataire de l’élite, le Fath de Rabat, ne semble pas avoir mis dans sa ligne de mire la montée et, en tout cas, ses résultats dans le premier tiers de la saison ne l’ont pas placé sur les bons rails pour se mêler à cette lutte. Les Fussistes, avec un total de 13 points au compteur, n’ont pas le droit à l’erreur en accueillant l’Union de Mohammedia qui le talonne à un point. Situé dans la seconde moitié du classement, le FUS se rapprocherait encore plus des profondeurs en cas de défaite. Une horde de quatre équipes n’est qu’à une distance réduite du Fath, dont le Stade Marocain et le Tihad Casablanca (ex aequo avec 11 points) qui joueront l’un contre l’autre. Enfin, le Majd de l’ancienne Médina, seule équipe à n’avoir pas encore goûté la joie de la victoire, sera à la merci de son voisin le Rachad Bernoussi qui n’arrive pas à trouver une régularité stabilisante. Après avoir fait mordre la poussière au leader (1-0 à la 10e journée), le Rachad s’est incliné à El Jadida sur le même score la journée suivante.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *