Lyon chute, Bordeaux flambe, le suspense est relancé

Lyon chute, Bordeaux flambe, le suspense est relancé

Cette journée a par ailleurs été marquée par les insultes racistes dont a été victime le joueur de Valenciennes, Abdeslam Ouaddou lors du match Metz-Valenciennes. Bordeaux a frappé très fort! Le faux-pas lyonnais samedi soir leur avait ouvert la voie, et les Girondins n’ont pas manqué l’occasion. Après une mi-temps passée à s’épier avec les Monégasques, Bordeaux s’est totalement libéré en seconde période grâce à son buteur argentin Cavenaghi, auteur d’un doublé, et intenable en ce moment (huit buts inscrits lors de six derniers matches de championnat!). Micoud, deux fois, Chamakh puis Obertan, ont alourdi une note très salée pour Monaco, qui a complètement craqué en seconde période. Bordeaux a le vent en poupe, et la question se pose désormais de savoir si l’OL va réussir à tenir. Vu ce que le champion de France a montré samedi, on peut en douter. L’OL traverse une très mauvaise passe, à trois jours de l’un des rendez-vous les plus importants de son histoire européenne face à Manchester United, en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Les observateurs mancuniens venus superviser la rencontre ont vu au grand jour ce qui suintait ces derniers temps à Lyon: l’OL n’est plus dans le rythme. Face aux Manceaux, les joueurs d’Alain Perrin n’ont jamais su comment s’y prendre, incapables de réagir après le but de De Melo. La fin de saison s’annonce haletante pour la course au titre, et Lyon peut s’attendre à souffrir. Marseille s’affirme par contre comme l’une des équipes en forme du moment. L’OM a battu de manière convaincante le Paris SG, grâce à deux buts de Taïwo et Niang. Marseille s’empare de la quatrième place au classement et menace le troisième Nancy. Quant à la première victoire de la lanterne rouge Metz de la saison à domicile face à Valenciennes (2-1), elle n’a pas le goût qu’auraient espéré les Messins. Les insultes racistes proférées par un spectateur à l’encontre du défenseur de Valenciennes, Abdeslam Ouaddou, ont éclipsé leur succès. Le joueur a porté plainte contre ce spectateur après la rencontre, tout comme le FC Metz, qui devrait être suivi lundi par la Ligue de football professionnel, selon son président Frédéric Thiriez. Autre affaire dans l’affaire: l’attitude de l’arbitre M. Ledentu dans la gestion de l’incident, qui soulève plusieurs questions. L’arbitre avait la possibilité, comme le prévoit le règlement, d’arrêter la rencontre, mais il ne l’a pas fait. Par ailleurs Ouaddou, qui était monté dans les tribunes à la mi-temps pour s’expliquer avec ce spectateur, s’est étonné d’écoper d’un carton jaune pour cet écart.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *