Manchester United ne fait plus peur

Pour sa dernière saison comme manager, Alex Ferguson imaginait sûrement une année plus tranquille, dans la foulée d’un troisième titre de champion d’Angleterre acquis, sans coup férir, au printemps dernier, avec 10 points d’avance sur Arsenal. Pour assurer le coup, à quelques mois d’une finale de ligue des champions prévue à Glasgow, sa ville natale, « Fergie » avait même cassé la tirelire du club le plus riche du monde, pour recruter l’Argentin Juan Sebastian Veron, le Néerlandais Ruud van Nistelrooy et le Français Laurent Blanc. Quelques mois plus tard, le bilan est indigne de la réputation des « Red Devils ». Le club ne fait plus peur à personne. La défaite de samedi dernier à Old Trafford contre Chelsea (0-3) est la cinquième en Championnat, mais aussi la neuvième de la saison, toutes compétitions confondues, pour cinq matches nuls et seulement neuf victoires. Pire même, le détail des buts marqués montre bien que le mal est profond : en 23 matches, MU n’a marqué que 43 fois et encaissé 39 buts, et remporté un seul de ses huit derniers matches, contre les seconds couteaux de Leicester (2-0). « Tout est possible, mais il nous faut maintenant retrouver la grande forme, et espérer que ce sera un championnat avec beaucoup de matches nuls », a lâché Ferguson samedi soir sur les canaux officiels du club, MUtv et Radio United, puisqu’il a décidé de ne plus parler à la presse anglaise. Cette dernière n’est plus la seule à critiquer Ferguson, car ses choix sont de plus en plus incompréhensibles. Après avoir longtemps laissé Veron, Roy Keane et Paul Scholes se marcher sur les pieds en milieu de terrain, et van Nistelrooy isolé en pointe, il a tenté samedi de faire jouer Keane en défense centrale. « Je pensais que son expérience et son assurance nous apporteraient de la stabilité, et finalement il ne s’en est pas trop mal sorti. Avec Laurent Blanc, ils n’ont pas vraiment eu de problème. Ils ne pouvaient pas faire beaucoup plus », a regretté Ferguson. un terrible aveu de faiblesse de la part du patron des anciens Champions d’Europe. Malgré la présence de trois défenseurs centraux, Keane, blanc et le jeune Wes Brown, Manchester venait d’encaisser trois buts sur lesquels Barthez ne pouvait pas grand-chose, alors que la responsabilité du gardien des bleus était engagée sur les trois buts de la semaine précédente à Arsenal (1-3). « Keane défenseur central, Alex n’y est plus du tout. Avec une tactique aussi défensive, on ne gagnera rien cette année. Il nous faut un nouveau manager », écrivait samedi soir Raymond Lai, un supporter de Hong Kong, sur le forum du site officiel du club. Les fans de MU sont inquiets, dans le monde entier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *