Maradona entre la vie et la mort

Maradona entre la vie et la mort

Diego Maradona, l’un des plus grands joueurs de l’histoire du football mondial, si ce n’est le plus grand, lutte pour sa vie. L’ex-star rebelle du football mondial a été victime, samedi dernier, d’une grave crise cardiaque. Transporté dans une clinique privée de Buenos Aires, l’ancien international argentin a été intubé et placé sous assistance respiratoire dans une salle de soins intensifs, a indiqué la clinique helvético-argentine dans un communiqué médical.
D’après les premiers résultats, Maradona, âgé de 43 ans, souffre « d’une crise d’hypertension dans un cadre général de cardiopathie dilatée ». Jusqu’à lundi, dans la mi-journée, l’état de « pibe de oro » (gosse d’or), placé sous sédatif, était jugé stable. Ce n’est pas la première fois que la star du football argentin est victime d’une attaque cardiaque. Maradona, qui souffre de dépendance à la cocaïne, avait été victime d’un malaise, il y a de cela quatre. C’était à Punta del Este en Uruguay. Selon les premiers dires de ses intimes, repris par la chaîne d’information en continu TN, le malaise serait dû à une surdose. Information vite démentie par le médecin personnel du joueur, qui n’a pas voulu rendre public le diagnostic du joueur se contentant de déclarer qu’il faudra attendre 24 à 48 heures pour connaître l’évolution de l’état de santé de l’ex-star du ballon rond. « De quelque point de vue que l’on se place, les signes cliniques n’ont rien à voir avec son addiction », a tenu à préciser le Dr, Cahe, qui a déjà soigné l’ancien président Carlos Menem.
Tout le monde s’est rendu, samedi soir, à la clinique où est hospitalisé, actuellement, Maradona : son père, ses deux filles, Dalma et Gianina, et son ex-épouse Claudia Villafane. Carlos Bilardo, son entraîneur lors de la Coupe du monde à Mexico en 1986, aussi, mais sans aucune déclaration. Celui que l’on surnomme « Maradona, le magicien », qui réside depuis janvier 2000 à Cuba, pour y suivre une cure de désintoxication, est rentré le 22 mars dernier en Argentine avec un surpoids inquiétant. Ses dernières apparitions à la télé, remonte à dimanche dernier. Il avait assisté à la rencontre qui a mis aux prises son club depuis toujours Boca Juniors au Nuevo Chicago.
Diego Maradona, ami de Fidèle Castro, a marqué toute une génération. Si l’Argentine avait remporté la Coupe du Monde des juniors en 1979, et la Coupe du monde de 1986 au Mexique et si elle était finaliste quatre ans plus tard en Italie, c’est en grande partie grâce à son génie. Il a défendu les couleurs nationales de l ‘Argentine 91 fois entre 1977 et 1994. Période au cours de laquelle, il a inscrit 34 buts.
Le joueur au pied magique, célèbre par sa fameuse histoire de « la main de Dieu », contre l’Angleterre en 1986, a porté le maillot des plus grands clubs : Argentinos Juniors, Boca Juniors, Newell’s Old Boys de Rosario, FC Barcelone, Naples, avec qui il a remporté deux fois le Calcio, une fois la Coupe d’Italie et la Coupe de l’UEFA, avant de mettre un terme à sa carrière européenne chez FC Séville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *