Maroc-Algérie : Une belle victoire

Maroc-Algérie : Une belle victoire

Comme pour donner la suite à l’honorable prestation des Lionceaux de l’Atlas au Mondial Junior, l’équipe nationale olympique participant aux Jeux méditerranéens d’Almeria-2005 n’a pas manqué de marquer les esprits. S’étant assurée une belle victoire lors du match de quarts de finale du tournoi de football contre l’Algérie, elle a, par là-même, réussi à décrocher son billet des demi-finales du tournoi de football, en surclassant l’équipe adversaire par 2 buts à 0, mercredi soir au stade Antonio Peroles à Roquetas de Mar.
Dès l’entame de la rencontre, les Lionceaux ont affiché la couleur, celle de la victoire. Sereins, avec une tactique aussi claire que ferme,  les nationaux ont réussi à effacer bien des idées qui leur collaient depuis le début de la compétition, notamment celle d’une équipe en mal d’assurance. Ils semblaient avoir gagné non seulement en assurance, mais aussi en expérience. S’ils doivent quelque peu leur montée aux quarts au hasard, leur passage en demi-finales aura été bien mérité. Un passage par ailleurs applaudi par le public nombreux venu assister à la rencontre et dont une bonne partie était constituée de Marocains. 
Organisés et comme soulagés d’un poids psychologique qui leur pesait jusque-là, les protégés de Aziz Khyati ont d’emblée imposé leur rythme, multipliant les attaques et désarçonnant leurs adversaires du jour. 
La frappe enroulée du capitaine Salaheddine Aqqal, et dès la deuxième minute, même elle a atterri dans les mains du gardien Mohamed Lamine Zemmamouche y a été pour beaucoup.
Menacés, les Algériens se sont vu acculés à la défense. Ce qui a permis aux Marocains de contrôler le terrain, plus spécialement le milieu d’où ils vont bâtir toutes leurs manœuvres. Maîtres des cérémonies, Youssef Kaddioui en fringant animateur, a orchestré toutes les attaques, menant la vie dure à la défense algérienne. Une défense  qui n’a pas résisté longtemps puisqu’à la 28ème minute, elle a dû céder devant la véritable rafale de dribbles du Khouribgui Hassan Souari. Ce dernier, auteur d’une belle action, effacera plusieurs défenseurs avant de loger le cuir dans les filets adverses par un tir aussi puissant que précis.
La fin de la première mi-temps allait inauguré un autre rebondissement dans le match, n’était-ce le défenseur Jamaleddine Omari bien placé, qui a éloigné une balle de l’algérien Lazhar Haj Aissa contre laquelle le keeper national Mohamed Baze, battu, n’a rien pu faire. Le frisson qui s’en est suivi a vite cédé la place à la rage de vaincre des Marocains. Le même Souari, profitant d’une sortie hasardeuse du portier adverse suite à un corner, n’a pas raté l’occasion d’inscrire le but du soulagement, deux minutes après la fin du temps réglementaire.
A la reprise, les coéquipiers du capitaine Salaheddine Aqqal vont maintenir la même cadence et la même pression. Au risque même d’inscrire un  troisième but à la 5ème minute lorsque la tête plongeante de Aqqal a trouvé la transversale. N’ayant plus rien d’autre à prouver, les Lionceaux s’amuseront à gratifier le public, du beau spectacle à la clef, sans se soucier d’alourdir la défaite de leurs adversaires. Chose qu’ils auraient aisément pu faire. En témoigne la tentative du même Souari qui a raté une occasion en or de marquer, n’étaient ses excès de dribbles.
 En demi-finales, prévues ce vendredi 1er juillet, le Maroc jouera contre la Turquie à partir de 20h00 GMT à El Ejido, alors que la Libye, vainqueur de la Tunisie, affrontera l’Espagne qui a éliminé l’Italie par deux buts à un (1-0).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *