Meeting de Rabat : Place aux champions

Meeting de Rabat : Place aux champions

Samedi après-midi, le complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat abritera le meeting international de la capitale. La deuxième édition de cette rencontre d’athlétisme, l’une des plus importantes étapes du circuit africain de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), connaîtra une forte participation. 27 pays seront ainsi représentés.
En plus des nationaux, les athlètes venant de Roumanie, d’Algérie, d’Italie, d’Egypte, du Soudan, d’Espagne, de Tunisie, du Mozambique, du Nigeria, du Zimbabwe, du Brésil, d’Afrique du Sud, du Burundi, de France, de Jordanie, de Suède, du Koweït, d’Allemagne, de Tanzanie, d’Ouganda, d’Erythrée, du Bahrein, de l’île Maurice et de Pologne se lanceront dans les épreuves au programme lors de cet après-midi athlétique. Ches les messieurs, le duel sera à 100 % maroco-algérien, surtout sur le 1500m. Du côté marocain, Adil El Kaouch, Youssef Baba et Yassine Ben Sghir prendront le départ de cette discipline aux côtés des Algériens Tarek Boukenssa, Mohamed Khaldi et Kamal Boulhfan. Sur les 3000m steeple, le face-à-face sera maroco-kenyan. Le Marocain Ali Ezzine, médaillé de bronze lors des derniers Jeux Olympiques de Sidney, le Kenyan Kapaory Josephat ainsi que son compatriote naturalisé bahreïni se disputeront les trois premières places du podium. Dans le saut en longueur, le Marocain Younès Moudrik, détenteur du record arabe, sera confronté à une concurrence de taille, celle du favori de la discipline, le Français Yann Domenech.
Ce deuxième meeting de Rabat n’est pas uniquement une opportunité offerte aux jeunes générations. C’est également l’occasion pour d’anciens champions de refaire leur entrée sur le tartan. C’est le cas de l’ex-championne du monde du 400m haies qui courra à nouveau après près de trois années d’absence des pistes pour cause de maternité. La dernière apparition de Nezha Bidouane, l’athlète arabe la plus titrée, remonte au 9 septembre 2001 lors de la finale du Grand Prix de l’IAAF à Melbourne, en Australie. A rabat, elle aspire à réaliser le minima requis (55 secondes 60 /100) qui lui permettra de participer aux JO d’Athènes. La présence marocaine dans les compétitions féminines sera également remarquée. Ainsi, Latifa Ezziraoui, championne d’Afrique chez les juniors, participera au concours du triple saut. Elle devrait par ailleurs cravacher dur pour prendre la première place à la favorite de la discipline, l’Algérienne Baya Rahouli, ancienne championne du monde également chez les juniors. Sur le demi-fond seront engagées les soeurs Aït Hammou, Amina, quatrième au 1500m aux derniers mondiaux de Paris et sa soeur aînée Sultana.
Autre particularité de cette deuxième édition, la présence de hauts responsables de l’athlétisme continental et mondial, à leur tête le président de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA), le Camerounais Malboum Kalkaba ainsi que Sandro Giovanelli, directeur des compétitions au sein de l’IAAF.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *