Meknès fête le cheval barbe et arabe-barbe

Le Haras régional de Meknès a abrité, mardi, les compétitions de la quatrième édition du Championnat national du cheval barbe et arabe-barbe, qui avait pour objectif de sélectionner les meilleurs chevaux de l’année 2006 au niveau national. Cette manifestation, organisée par la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC) en collaboration avec la direction de l’élevage au ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche maritime, s’est déroulée avec la participation de 130 chevaux, classés 1er et 2è lors des concours régionaux de qualification et d’encouragement. Ce sont les représentants de l’oriental qui ont raflé la mise avec quatre chevaux par les deux premiers dans les cinq épreuves.
La remise des trophées et prix a été présidée par le wali de Meknès, Hassan Aourid, en présence de nombreuses personnalités. Abdelkebir Benzouina, éleveur et président de l’Association des éleveurs de la région de Safi, nous a déclaré  que : «cet événement consacre le travail des propriétaires». «Le fait que    les dirigeants de la Société royale de l’encouragement du cheval aient prévu des primes d’encouragement pour tous les concurrents est une bonne initiative pour stimuler les éleveurs à améliorer leurs chevaux», a-t-il poursuivi.
«Nous essayons à travers ces rencontres de développer l’élevage équin. C’est non seulement un lieu de concours, mais aussi d’opérations commerciales et d’échange d’expériences», nous a précisé le docteur Ahmed Slimani de la Société royale d’encouragement du cheval.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *