Michel Marle : «Il ne faut pas laisser partir des athlètes connus et reconnus»


ALM : Est-ce qu’il y a une collaboration entre la FFA et la FRMA ?
Michel Marle : Il y a une grande collaboration entre les deux Fédérations surtout dans la lutte contre le dopage, puisqu’on a eu quelque souci avec des athlètes marocains contrôlés positifs en France. Nous nous sommes donc réunis pour aborder ce sujet et être plus efficaces dans la lutte contre ce phénomène. Ce contrôle est un peu difficile pour la FRMA puisqu’il n’ y a pas encore de laboratoire spécialisé au Maroc. Les urines sont actuellement envoyées en Espagne et en France. Quand le laboratoire de lutte contre le dopage sera créé au Maroc, les contrôles s’y dérouleront.

Qu’en est-il de l’application des accords de partenariat ?
Il y a eu plusieurs voyages du président de la FFA au Maroc, Bernard Amsalem qui a rencontré le président de la FRMA dans le but d’aider les athlètes dans leurs entraînements. On va les aider pour maintenir la bonne image de la FRMA comme toutes les autres fédérations qui sont reconnues excellentes par la Fédération internationale d’athlétisme. Je tiens à vous dire que bientôt il y aura une rencontre pour les athlètes entre la France, le Maroc et l’Espagne. Il y a donc des échanges pratiquement mensuels et quotidiens pour mieux se connaître et s’apprécier.

Comment relancer l’athlétisme marocain ?
Je crois que c’est une question difficile. Mais, à mon avis, cela passe par la bonne organisation. Et je crois que s’il y a des grands meetings il y aura des confrontations pour atteindre les grands niveaux internationaux.

Qu’en est-il du label de la FFA ?
Le label est la distinction que l’on donne à certaines courses sur la qualité de l’organisation, la sécurité pour les concurrents et aussi la santé et le respect de l’environnement. Ce sont les quatre critères les plus importants pour décrocher un label. Le Marathon des sables peut avoir de Label de la Fédération.

À quoi est dû le recul de l’athlétisme marocain ?
Le recul de l’athlétisme marocain n’est pas dû à la qualité des athlètes parce qu’ils sont excellents. Il ne faut pas laisser partir des athlètes connus et reconnus. je pense que cela devrait être rectifié par une meilleure organisation.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *