Onze national : Les nouveaux rassurent

Onze national : Les nouveaux rassurent

Badou Zaki est satisfait. L’équipe nationale a, non seulement, bien négocié son match amical contre son homologue du Burkina-Faso, mercredi soir au Complexe Sportif Moulay Abdellah à Rabat, mais l’a emporté sur le score fleuve de 4 à 0. Dans cette rencontre, qui rentre dans le cadre des préparatifs des deux équipes aux éliminatoires combinées de la Coupe du monde 2006 en Allemagne et la Coupe d’Afrique des Nations 2006 en Egypte, les lions de l’Atlas ont laissé une bonne impression, malgré un début de match difficile dû au pressing et au marquage à la culotte exercé par les protégés d’Evica Todorov, vieille connaissance du football marocain pour avoir entraîner plusieurs clubs du championnat national. Et malgré aussi l’absence des éléments titulaires, tels Naybet, Moha, Ouaddou, Haji, Zaïri, Karkouri.
Sans complexe, le onze national, composé dans sa majorité de jeunes joueurs qui portent pour la première fois le maillot national, pour ne citer que Khalid Sinouh, Yassine Abdessadki, Samir Sersar, a su imposer son jeu. Certes, les hommes de Badou Zaki ne se sont pas créés beaucoup d’occasions en première période, les plus nettes s’étaient présentées au sociétaire d’Ajax, Noureddine Boukhari, mais, en seconde période, les coéquipiers de Sefri ont réussi à imposer leur domination sur tous les compartiments de jeu. Ce qui leur permis d’inquiéter le portier burkinabais à plusieurs reprises, sans pouvoir mettre la balle au fond des filets.
Il a fallu attendre l’entrée en jeu du jeune Abdelmajid Oulmers, qui évolue dans le championnat belge au sein du club de Charleroi, pour débloquer la situation à la 53-ème minute. On regrette la blessure du jeune international marocain, déjà victime la saison dernière d’une grave blessure aux adducteurs, qui n’a même pas eu le temps de fêter son premier but en équipe nationale. Un but qui libérera les Lions de l’Atlas.
Optant pour la tactique de marquage et d’hors-jeu, les Burkinabais ont essayé, par l’intermédiaire du duo Lamine Traoré et Brahim Kaborri, de revenir à la marque, mais en vain. Procédant par des contres, les Marocains vont assommer les Burkinabais grâce à Boukhari, qui s’est racheté après deux occasions ratées en première période, Sersar et Abdessadki, qui inscrivent par la même occasion leur premier but en équipe nationale.
Outre les buteurs, d’autres joueurs se sont illustrés lors de cette rencontre, en dépit de leur première sélection, gagnant ainsi la confiance de Zaki. Il s’agit, notamment, de l’attaquant des FAR, El Kaddioui, Zakaria Zerouali et Sami Tajeddine. Zaki a également vanté les qualités et le sang-froid du nouveau gardien de but Khalid Sinouh. «Il va sans doute renforcer le rang des autres portiers marocains», a-t-il déclaré. À souligner que dans le groupe 5, où évolue le Maroc, le Kenya a réussi à prendre le meilleur sur la Guinée sur le score de 2 à 1. Un résultat qui fait la bonne affaire de Badou Zaki à condition de ne pas rater sa prochaine sortie, le 9 février prochain, face au Kenya, qui revient en force.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *