Près de 1,5 MDH pour le Championnat d’Afrique

Le choix s’est porté sur la ville de Tétouan pour accueillir à partir du 25 septembre jusqu’au 5 octobre la 17ème édition du Championnat d’Afrique de volley-ball seniors. Onze pays sont concernés dont l’Algérie, la Tunisie, la Libye, l’Egypte, l’Afrique du Sud pour ne citer que ceux-ci. L’équipe nationale est formée principalement de joueurs évoluant à l’étranger comme Hicham Essedyq(Marseille), Mohammed Waddane (Malaga-Espagne), Zakaria Bairi (Chaumont-France). Elle se compose également des joueurs des clubs locaux du CODM, SCCM, FUS, Tihad Sportif Casablancais (TSC) et le club d’Al Ityhad. Dans le cadre de ses préparatifs, la sélection marocaine a entamé depuis le mois de juin des stages de concentration mais également des compétitions notamment en Pologne, Italie, Portugal et en Egypte. De même, elle a effectué des stages dans les diverses villes du Royaume, comme Casablanca, Rabat et Tétouan.
La dernière compétition des représentants nationaux s’est déroulée au mois de juillet lors des Jeux méditerranéens et n’ont même pas franchi le cap des premiers tours. Un résultat qui ne peut qu’illustrer l’inaptitude actuelle de l’équipe nationale à s’affirmer et de ce fait  glaner des titres. Le Maroc n’a jamais remporté de titres continentaux en volley-ball seniors  tandis que les juniors ont réussi à faire parler d’eux dans les multiples compétitions africaines. Ils ont pu monter trois fois sur le podium africain en décrochant une médaille d’or et deux en bronze. «Ce sont ces juniors qui vont concourir lors du championnat d’Afrique, organisé pour la première fois au Maroc. Nous gardons un grand espoir en ces éléments», a déclaré Abdelhadi Ghazali, président de la Fédération royale marocaine de volley-ball (FRMVB). Côté argent, l’organisation dudit championnat a nécessité une enveloppe budgétaire s’élevant à un million cinq cent mille dirhams. Le ministère de la Jeunesse et des Sports devait fournir un montant dont la valeur est de quatre cent cinquante mille dirhams alors que les bourses des pays participants s’élèvent ensemble à soixante-dix mille dirhams. Les organisateurs comptent aussi sur la collaboration des sponsors puisqu’ils attendent en revanche des subventions dont la valeur est de cinq cent mille dirhams. Il est clair que la FRMVB veut réussir cette organisation surtout que plusieurs pays qui étaient candidats pour la tenue de cet événement continental dont l’Algérie ont cédé la place au Maroc qui voulait l’organiser. Il s’agit donc d’un autre challenge à relever.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *