Ramzi : «Le Maroc est bourré de jeunes talents»

Ramzi : «Le Maroc est bourré de jeunes talents»

L’émission « Pied en Or» 2004 a été une belle réussite. Quel est votre sentiment ?
Ramzi : C’est une aventure humaine, audiovisuelle et professionnelle. Je suis très fier que cette émission soit marocaine à 100 %. Partir à la rencontre de toute une jeunesse qui a besoin de s’exprimer à sa façon et une grande première. Pour cette expérience, nous sommes arrivés à casser quelques habitudes dans la hiérarchie footballistique et aussi nous sommes arrivés à dénicher quelques jeunes talents.
À propos des jeunes talents, quels sont les critères de sélection ?
Comme vous le-saviez, je suis un producteur, mais pas un membre du jury. Il y a un encadrement technique composé de Hamidouche, Taleb, Timoumi et Chahid, chargé des sélections et qui s’est acquitté honorablement de sa tâche. Afin de rendre les sélections plus crédibles, l’encadrement technique a pris en considération l’esprit sportif. Au début de l’opération il y avait 10.000 candidats, à Casablanca on était à 75 jeunes talents pour arriver en finale avec 32 joueurs retenus et 6 repêchés, tous équitablement.
Les clubs marocains bénéficieront-ils de ces jeunes talents ?
Il est évident que les clubs marocains pourraient en tirer de précieux bénéfices. Beaucoup d’entre eux ont déjà manifesté leur souhait pour recruter quelques-uns. Hamada Abdelmoutaâl a été approché par SCCM, Touarga, Khemisset et le Raja. On peut dire que l’opération « Pied en Or » est un projet de contribution au développement du football marocain. Je crois en l’aspect sportif de ce projet, mais il faut impérativement l’implication de toutes les composantes du football national.
Ces jeunes talents sont-ils déjà affiliés à des clubs marocains ?
Au départ, on a insisté sur un point très important pour ne pas handicaper aucun club.
Tous les jeunes qui ont participé à l’émission « Pied en Or » ont signé une déclaration sur l’honneur pour démontrer qu’ils ne sont pas affiliés aux équipes marocaines, donc ils sont libres de tout engagement.
Envisagez-vous d’autres émissions « Pied en Or » ?
J’espère bien, il n’y a aucune raison pour arrêter. Le Maroc est bourré de jeunes talents, pour les découvrir, il faut étendre comme ces opérations. « Pied en Or » est une idée. Un appel lancé à tous les producteurs, à tous les opérateurs et à tous les gens qui sont de près ou de loin intéressés au rayonnement du football national.
On a entendu parler de stages de formation pour les jeunes lauréats…
Tout à fait, d’abord l’équipe gagnante part en stage de formation au Havre en France. Ensuite Hamada, le pied en or, effectuera un stage à Lyon. La présence de Bernard Lacombe directeur sportif de l’OL, rentre dans ce cadre.
Comment Hamada a-t-il vécu l’expérience?
Je pense que c’est une première pour lui. Il a apporté énormément de satisfaction. Lors des sélections, il était distancé par un autre jeune talent, mais le jour de la finale, il a très bien joué et il a pu l’emporter.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *