Souiri face à l’héritage de Hanat

Souiri face à l’héritage de Hanat

Depuis son élection au poste de président du Raja de Casablanca, il y a presque une semaine, Abdelhamid Souiri ne chôme pas. Multipliant les réunions, le successeur d’Abdeslam Hanat, démissionnaire ne veut pas perdre de temps. Car il sait que la tâche qui l’attend n’est pas une sinécure. D’abord, il doit constituer, dans le plus bref délai, le nouveau comité des Vert et Blanc. Dans les coulisses, l’on parle de Zakaria Semlali, qui s’est retiré à la dernière minute, comme vice-président du club. Pour les autres postes, la bataille entre les candidats bat son plein.
D’un côté, il y a les anciens membres (Ibrahimi, Dour et l’ex-trésorier Achami). Tous veulent faire partie de la nouvelle équipe de Souiri. De l’autre, les nouveaux arrivants Bensaleh et Mimoun, proposés par Souiri. Entre ces deux camps, il existe un troisième : celui de Labyed, Hannaoui et Ouafiq. Le premier faisait partie de l’équipe du président sortant Hanat et les deux autres ont déjà travaillé aux côtés de l’ex-président Amor. Et c’est là où les camps sont divisés. À croire une source proche du club, certains adhérents ne veulent plus de Hannaoui et de Ouafiq. Cela leur rappelle un mauvais souvenir. Lors de la dernière assemblée générale, marquée par la passation du pouvoir entre Amor et Hanat, le rapport financier n’a pas été approuvé. Chose qui a soulevé un tollé.
Depuis, les deux candidats sont dans le collimateur de certains adhérents. Malgré cela, et selon la même source, il y a de fortes chances que le nouveau président du Raja de Casablanca fasse appel à leurs services. Lui, qui avait déjà déclaré, avant son élection, qu’il n’y aura plus de place pour les incompétents. Erreur ou signe de changement ? Une chose est sûre, c’est que Souiri était sûr de sa désignation à la tête du club le plus populaire du Royaume. Comme Hanat, ce quinquagénaire avait le soutien des ex-présidents. En plus, il a su vendre ses projets aux adhérents. Des arguments solides, telle la mise en place d’un centre de formation, dans la perspective du professionnalisme, d’un centre commercial, pour garantir des ressources stables, et l’amélioration des conditions d’adhésion, pour impliquer davantage les adhérents dans la gestion du club. Tout cela nécessitera, bien évidemment, des investissements très importants. En homme d’affaires, Souiri, en même temps ex-nageur international, est conscient de l’ampleur de l’héritage que lui a laissé Hanat : Coupe de la CAF, championnat et Coupe du Trône, trois titres en une seule saison, mais aussi un déficit de 4,3 millions de DH. Outre les titres, le nouveau président aura la lourde mission de rétablir l’équilibre financier du club, surtout que ce dernier sera engagé, la saison prochaine, dans plusieurs compétitions internationales, dont la coupe arabe et la Ligue des Champions Africaine.
Comme Souiri, le nouvel entraîneur des diables verts, Alain Fiard, lui aussi, n’aura pas la tâche facile. Après avoir fait connaissance avec les joueurs du Raja, l’ex-entraîneur-adjoint de Guy Roux à l’AJ Auxerre devait tenir, hier, sa première séance d’entraînement au complexe du Raja. Après quoi, les champions en titre entameront leurs premiers préparatifs pour les prochaines échéances, avant de s’envoler pour l’Allemagne pour un stage de concentration. Les Vert et Blanc se rendront, ensuite, en Arabie Saoudite où ils sont invités par le club local d’Ouhoud. Toujours en Arabie Saoudite, le Raja de Casablanca prendra part au tournoi international de football de l’amitié qui aura lieu du 10 au 24 août prochain à Abha (sud-ouest de l’Arabie Saoudite). Ce tournoi se déroulera en deux groupes. Le Raja évoluera dans le groupe B aux côtés du club colombien America et de trois autres clubs saoudiens Al Ahly, Al Nasr et Al Chabab. Le groupe A comprend le Club Sportif Sfaxien de Tunisie, Al Ittihad et Al Hilal d’Arabie Saoudite, une équipe composée des meilleurs joueurs du championnat japonais et le club sud-africain Jomo Cosmos. Le premier match des Vert et Blanc aura lieu, le 10 août prochain, contre l’équipe saoudienne d’Al Ahly. Premier test pour le nouveau duo rajaoui Souiri et Fiard.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *