Trophée Hassan II : Parole aux têtes de série


Gwladys Nocera : «agréable de golfer au Maroc»
Pour beaucoup de spécialistes du golf, la Française Gwladys Nocera est la grande favorite de cette édition de la Coupe Lalla Meryem. Cette «proette» de 31 ans est ainsi l’auteur d’une excellente saison 2005 avec six Top 5 à son actif et une qualification en équipe européenne de Solheim Cup. Et ce statut de tête de série plaît beaucoup à la Française qui, lors de la conférence de presse d’avant-tournoi, elle s’est dit ravie de l’invitation de l’Association Trophée Hassan II. Elle s’est également déclarée prête de passer ses deux mois de break au Maroc. «C’est vraiment très agréable d’être ici et de golfer sur ce parcours », a-t-elle ajouté. Bref, les links du Royal Golf Dar Es-Salam, en cas de victoire, aiguiseront l’appétit de cette proette qui représentera la France lors de la Coupe du Monde 2006. Une bonne entame de saison pour la Française qui a réussi de bons résultats en 2005 : 2ème au Thailand Ladies Open, 2ème à l’Austrian Ladies Open et au Catalonia Ladies Masters, 3ème au Scandinavian TPC et à l’Algarve Ladies Open Portugal et 4ème à l’Arras Open de France. Durant sa carrière amateur, Gwladys a été membre des équipes de France et a gagné plusieurs Internationaux.

Sandy Lyle : «le niveau est élevé»
« Le niveau de cette compétition est élevé, et je pense que certains joueurs joueront à -10.» Les propos sont de l’Ecossais Sandy Lyle, ex-vainqueur du Masters. Pour ce pro, qui a  passé plusieurs saisons à jouer à l’US PGA Tour avant d’effectuer il y a quatre années un retour judicieux sur le European Tour, la compétition lors de ce 34ème trophée ne manquera pas d’être relevée. Né le 9 février 1958, cet amoureux des voitures, des avions et des motos fait le déplacement à Rabat pour se placer dans le top 5, et pourquoi pas le sacre final. Une belle manière de commencer l’année 2006 qui ne lui a pas beaucoup souri, puisque ne comptant à son actif qu’une modeste 26ème place au Johnnie Walker Championship at Gleneagles et une 32ème place au British Open. A rappeler que l’Ecossais est également l’auteur d’une belle carrière en tant qu’amateur. International à 14 ans et pro à 19 ans, il a remporté 18 tournois du European Tour dont le British Open en 1985. Tout le monde se souviendra de sa sortie de bunker au trou n°18 lors du Master d’Augusta 1988 qui lui donna la victoire. Sandy Lyle fut formé par son père, à l’époque pro au golf de Hawkstone Park.

Ana Belen Sanchez : «difficile de récidiver»
L’année dernière, une «proette» créé la surprise et a remporté la coupe Lalla Meryem. Cette Espagnole, qui a damé le pion aux grandes professionnelles favorites, alors revient cette année avec un objectif en tête, celui de rééditer l’exploit et réussir une seconde belle victoire sur le parcours bleu du Royal golf Dar Es-Salam. Mais de son propre aveu, Ana Belen Sanchez aura du mal à s’imposer cette année pour le compte de la 34ème édition. «Ce sera sans doute plus dur pour moi de récidiver cette année », a-t-elle expliqué lors de la conférence de presse de mercredi 22 février. Et pour cause, ces derniers résultats n’ont pas été à la hauteur de ses espérances. Membre de l’équipe européenne de Solheim Cup en 2003 et représentante de son pays, l’Espagne, lors de la Coupe du Monde 2004 avec, la même année, le premier tournoi remporté de sa carrière, l’Open d’Italie en l’occurrence, Belen Sanchez a réalisé deux excellentes saisons en 2003 et 2004. Ces deux années, elle se classe deux fois dans le Top 10 de l’Ordre du Mérite du circuit européen. Mais 2005 ne lui a pas porté chance, puisque ses meilleurs résultats ne dépassent pas une 10ème position au  Women’s World Cup of Golf, une 12ème place au  Scandinavian Open, une 17ème place au  Nykredit Open et une 18ème place au Catalonia Ladies Masters.

Gery Watine : «le golf marocain progresse»
Gery Watine est un grand connaisseur du golf national. Et en cette qualité, le pro français note avec satisfaction les progrès des joueurs nationaux. Ce golfeur, qui s’est classé 13ème à l’Ordre de Mérite de l’European Seniors Tour en 2005, a ainsi donné l’exemple de la prestation du professionnel marocain Younès Hassani qui était classé troisième à quelques trous de la fin lors de la 35ème édition du Trophée. « Le golf marocain progresse énormément aussi bien chez les filles que chez les garçons», a ajouté ce pro qui se classe parmi les favoris au sacre final au Royal Golf Dar Es Salam, parcours sur lequel il a débuté alors qu’il avait 16 ans. C’est que Gery Watine, qui a remporté 25 titres en France, meilleur joueur de l’année en 1981, 82,87 et 88, est Marocain dans l’âme puisqu’il est né et a grandi dans le Royaume. Reparti en France avec ses parents à l’âge de 18 ans, il revient plus tard pour coacher l’équipe nationale marocaine. Il a également été l’entraîneur de l’équipe de France de 1997 à 2001. A son actif, 15 parcours en France dessinés par ses soins. En 2005, ce joueur a remporté l’Italian Seniors Open, s’est classé deuxième au Bad Ragaz PGA Seniors Open et a occupé la quatrième place au Tobago Seniors Classic et à l’Open de Espana.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *