Un challenge pour nos boxeurs

Boxer tout en pensant aux Jeux Olympiques d’Athènes n’est pas une chose facile. C’est pourtant ce que devront faire nos boxeurs durant les quelques mois à venir. La première confrontation de taille de nos boxeurs aura lieu vendredi 14 mars à partir de 20h00 à la salle «Driss Benchekroun» à Marrakech.
L’adversaire de l’équipe nationale ne sera autre que l’équipe de France. La rencontre intervient quelques semaines à peine après leur bonne prestation en Espagne lors du tournoi de l’Andalousie de boxe.
Dans le cadre de leurs préparatifs, les boxeurs nationaux se déplaceront également en avril prochain en Italie en vue d’affronter son équipe nationale. La Fédération royale marocaine de boxe (FRMB) a organisé mardi à Marrakech une conférence de presse pour informer des derniers préparatifs de la rencontre. Plusieurs personnalités de la boxe étaient présentes notamment le directeur technique national Abdelilah Rahilou, l’ex-arbitre international Larbi Houad et le président de la ligue du Chaouia et vice-président de la fédération Mustapha Kandri. Il a été annoncé qu’un hommage sera rendu au boxeur Moulay Abbas Nouna, sacré champion d’Afrique en 1933.
Ainsi, neuf combats seront organisés. Dans la catégorie des 48 kg, le Marocain Abdelkbir Ghannam affrontera Asloum Redouane alors que dans les 51 kg, Hicham Mesbahi combattra face à Thomas Jérome.
Deux Marocains seront alignés en 54 kg. Il s’agit de Hamid Aït Bighrade et Saïd Chichti qui affronteront respectivement Ali Hallab et Daouda Sow. Khalid Habchane sera opposé au Français Khédafi Djelkhir dans la catégorie des 57 kg, tandis que deux combats auront lieu en 60 kg, opposant le Marocain Taher Tamsamani, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Sidney à Boubaca Dangnoko et Badr Belhaja au Français Mohamed Boulakhras. Ahmed Benjaddou affrontera Willy Blain dans la catégorie des 64 kg. Le dernier combat de la soirée mettra aux prises Miloud Aït Hami à Xavier Noel Xavier en 69 kg.
En lever de rideau de cette soirée, trois combats de boxe féminine seront organisés. Ils mettront aux prises des membres de l’équipe nationale féminine récemment constituée. Six boxeuses monteront ainsi sur le ring ; Assia Harbal (Berkane), Najat Lamlizi (Club municipal de Mohammedia), Meriem Rachidi (Chaâb de Casablanca), Nadia Sayyad (Chabab Batha de Casablanca), Lakbira Rochdi (Club municipal de Aïn Sbaâ) et Latifa Jari (Rachad Meknassi). Pour Nazha Mouaddab, responsable de la boxe féminine au sein de la FRMB, élue il y une dizaine de jours à la commission féminine de la Fédération internationale de boxe, « c’est une première que de faire monter des femmes sur des rings, espace jusque-là réservé aux hommes au Maroc ». A signaler que ces jeunes boxeuses proviennent de différents horizons, essentiellement d’autres sports de combat. Face à l’équipe nationale française de boxe, les nationaux se trouvent dans l’obligation de fournir le meilleur d’eux-même, ne serait-ce que pour réconcilier le public avec une discipline qui a fait hisser le drapeau marocain aux Jeux Olympiques à maintes reprises.
Des médailles de bronzes glanées par Abdelhak Achik en 1988 à Séoul, son frère Mohamed en 1992 à Barcelone et Tahar Tamsamani à Sidney en 2000.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *