Un doublé pour Belgaïd

Un doublé pour Belgaïd

Carton plein pour le judoka marocain Adil Belgaïd. Sa participation à la 8e édition du championnat du monde des Masters Vétérans, qui s’est déroulée du 26 juin au 1er juillet 2006 au centre sportif de Tours en France, a été couronnée par un double exploit. Le Marocain a été sacré champion du monde dans les catégories "-81 kg" et "Open". Adil Belgaïd, sextuple champion d’Afrique (-81 kg) , a ainsi surclassé en finale le Français Anthony Dangré après avoir écarté en demi-finale le Russe Mustalhov Igor, ancien champion du monde de Sambo et champion d’Europe de judo. Ce n’est pas tout. Le jeune Belgaïd s’est aussi adjugé le titre en Open en battant en finale le Brésilien Di Marco Silva. «C’était un événement inoubliable. J’avoue que moi-même je ne m’y attendais pas. Après avoir remporté la première place dans ma catégorie, j’avais l’esprit sain. Je me suis dit que peut importe le résultat, ça me sera un bonus. Et en "Open", ce fut la surprise. J’ai pu arriver en finale. J’ai affronté le Brésilien Di Marco Silva le même jour où la France jouait contre le Brésil en Coupe du monde. Bénéficiant d’un fort soutien, j’ai réussi à le battre», nous raconte le champion marocain. Belgaïd avait participé à trois éditions olympiques et sa meilleure performance remonte à 2004. À Athènes, le judoka a été septième au classement général. Fondateur et président du club Mouloudia de Sala Al Jadida de judo, le judoka a été sacré six fois champion d’Afrique. Il a également remporté la médaille d’Or des jeux panarabes en Jordanie en 1999, l’Argent des Jeux de la Francophonie en France en 1994 et le Bronze de l’édition d’Ottawa en 2001.
Il compte également à son palmarès le Bronze des Jeux méditerranéens au Languedoc-Roussillon en France (1994) et celui des Jeux méditerranéens à Bari en Italie (1997). Aujourd’hui, Adil Belgaïd n’a pas encore fixé une date pour sa retraite. Il est en train de préparer progressivement sa conversion et il compte faire tout son possible pour venir en aide aux jeunes talents capables d’assurer la relève.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *