Zaki : «les débuts seront décisifs pour 2006»

Zaki : «les débuts seront décisifs pour 2006»

Aujourd’hui Le Maroc : Vous avez été à Zurich pour la désignation du pays hôte de la Coupe du monde 2010. Qu’avez-vous ressenti après l’échec de la candidature marocaine ?
Badou Zaki : En tant que footballeur et citoyen marocain, qui aime son pays, je partage le sentiment de déception et d’amertume avec tous les Marocains. Nous avions un très bon dossier, mais malheureusement, la FIFA ne nous a pas fait confiance. Nous étions également très confiants en nos chances. Nous sommes partis à Zurich sans penser à un éventuel échec. C’est pour cela que la défaite à été très mal-ressentie par tous. Mais ce n’est pourtant pas la fin du monde. Il faudrait qu’on prouve au monde entier qu’avec ou sans la Coupe du monde, nous allons atteindre nos objectifs de développement. Organiser cet événement aurait beaucoup aidé notre pays mais sans lui, le Maroc peut également s’améliorer. Félicitations pour l’Afrique du Sud et pour tout le continent africain pour cette coupe du monde en 2010.
La liste des convoqués pour le match amical contre le Mali à Bamako, le 28 mai, est-elle prête ?
La liste des joueurs professionnels est prête et je suis actuellement en train de faire un choix parmi les joueurs qui évoluent en championnat national. Je communiquerais la liste finale jeudi prochain. Mais il faut dire que plusieurs problèmes se sont posés à ce niveau. Le capitaine de l’équipe nationale, Noureddine Naybet, demeure incertain pour un bout de temps. Je l’ai eu au téléphone avant mon départ pour Zurich et il m’avait annoncé un hématome à la cheville, qui nécessiterait une intervention chirurgicale et du repos. J’attends qu’il me communique les résultats finaux des analyses et les recommandations de ses médecins. Pour faire face à cette absence en ligne défensive, j’ai fait appel à Abdelilah Fahmi qui figure sur la liste des convoqués contre le Mali. Je pense également à sélectionner Aziz Benâaskar pour renforcer la défense.
Le match du 28 mai, ce jour n’étant pas une date FIFA, connaîtra l’absence de plusieurs joueurs. Il s’agit de Talal El Karkouri dont l’équipe, le Paris-Saint-Germain, jouera la finale de la Coupe de France et Houcine Kharja, dont l’équipe est engagée en championnat de seconde division jusqu’au 12 juin. Mais ces deux joueurs seront prêts contre le Malawi.
Qu’en est-il des préparatifs pour cette première rencontre des Lions de l’Atlas, dans le cadre de ces éliminatoires contre le Malawi?
C’est effectivement sur ce premier match que nous sommes en train de focaliser tous nos préparatifs. Nous avons un seul objectif que nous affichons clairement : celui de faire le plein de points lors de nos trois premières sorties contre le Malawi, le Kenya et le Botswana, c’est-à-dire remporter neuf points résultant de trois victoires. Les derniers réglages seront effectués face au Mali à Bamako.
Jouer quatre rencontres dont trois officielles en un mois pratiquement, de surplus en fin de saison, ne pénaliserait-il pas les éléments de l’équipe nationale ?
La rencontre face au Malawi aura lieu samedi 5 juin prochain et ce sera le début d’une longue série de matches officiels en éliminatoires de la CAN et du Mondial 2006. Au sein du staff technique, nous sommes conscients de la concentration et de l’effort physique supplémentaires que tout le groupe doit fournir pour atteindre nos objectifs. Le relâchement de fin de saison est le même dans tous les championnats, même les plus professionnels. Les éventuelles blessures et indispositions sont également à prendre sérieusement en compte à cette période. Nous sommes conscients que le moindre point que nous perdrons nous sera peut-être fatal lors de la suite des éliminatoires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *