Armes chimiques : Une réunion de haut niveau à Marrakech

Armes chimiques : Une réunion de haut niveau à Marrakech

L’usage potentiel d’armes chimiques par les acteurs non-étatiques constitue une grave menace pour la paix et la sécurité internationales et une véritable préoccupation à laquelle la communauté internationale se doit de conjuguer ses efforts pour y répondre de manière solidaire et déterminée, a indiqué, mardi à Marrakech, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

«Le Maroc, qui n’a jamais développé, fabriqué, stocké ou utilisé d’armes chimiques, adopte une position de principe qui condamne fermement l’emploi d’armes chimiques par quiconque, où que ce soit et en toute circonstance», a souligné M. Bourita à l’occasion de l’ouverture de la 16ème Réunion régionale des Autorités nationales des Etats-parties africains à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC).

«Fidèle au respect de la légalité internationale, il considère que le recours et l’emploi d’armes chimiques est une violation de la CIAC, des décisions du Conseil de sécurité, ainsi que des règles pertinentes du Droit international», a ajouté le ministre dans une allocution lue en son nom par le directeur général des relations bilatérales et des affaires régionales au sein du ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, Fouad Yazough. «En acceptant d’abriter cette importante rencontre, le Royaume du Maroc réitère son soutien, de longue date, à l’action engagée par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), qu’il a intégrée dès l’entrée en vigueur de la CIAC, le 29 avril 1997», a relevé le ministre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *