Aziz Fassouane : «Nous formons des cadres et des managers de haut niveau»

Aziz Fassouane : «Nous formons des cadres et des managers de haut niveau»

Entretien avec Aziz Fassouane, directeur de l’ENCG-Settat, Université Hassan 1er

La vision de notre école a pour finalité la mise en place d’une école dont les principaux fondements sont l’équité, l’égalité des chances, la qualité des formations et la promotion du citoyen et de la société.

ALM :  Quelles sont les nouvelles formations qui ont été lancées ?

Aziz Fassouane : L’offre de formation à l’ENCG de Settat est assez diversifiée, elle est composée de 4 filières pour le programme grande école qui sont le Marketing et action commerciale, le Management de la logistique, l’audit et contrôle de gestion et enfin les finances. Parallèlement à ces filières, l’Ecole offre deux Masters spécialisés : l’un dans le domaine des sciences comptables et financières, et l’autre dans le domaine de la comptabilité contrôle de gestion. Un autre Master est ouvert dans le domaine  des sciences de gestion destiné aux étudiants qui souhaiteraient préparer des études doctorales par la suite.

Notre école veille sur la qualité de ses programmes pédagogiques en mettant des outils pédagogiques à la disposition des enseignants pour renforcer l’aspect professionnalisant de nos formations et rendre nos lauréats opérationnels grâce à la maîtrise de jeux de simulations dans des domaines multidisciplinaires.  Deux autres formations ont été accréditées l’année dernière, l’une dans le domaine du management et finance participative et l’autre dans le secteur de banque, assurance et finance. Elles ne sont pas ouvertes pour l’instant. Quant à la formation continue, nous allons recruter la deuxième promotion de l’Executive MBA en management pour la prochaine rentrée universitaire, et inscrire les étudiants dans les 18 formations dont 15 en Master Universitaire et 3 en Licence Universitaire avec d’autres nouvelles formations en cours d’accréditation. Je vous invite à consulter notre site pour plus d’information (www.encg-Settat.ma).

L’ENCG de Settat continue de maintenir une bonne place dans le classement des meilleures écoles au Maroc. Comment faites-vous face à la rude concurrence ? Et de quelle manière comptez-vous garder cette position durant les prochaines années ?

Le constat est là : la concurrence devient pressante par la présence des business schools étrangères ou par les écoles de commerce et les universités privées   marocaines qui viennent d’obtenir la reconnaissance de leur diplôme par le ministère de l’éducation, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Mais nous sommes sereins et convaincus que l’ENCG de Settat, forte de son expérience de presque de 25 ans et dotée d’un staff pédagogique très interactif avec l’évolution des exigences dans la qualité des formations, saura maintenir son leadership en tant que l’une des meilleures écoles de commerce au Maroc. L’ENCG de Settat dispose aussi d’une formation doctorale grâce à la qualité des thèmes de recherche développés par les 5 laboratoires de recherche accrédités par l’université Hassan 1er. Nos lauréats sont appréciés par les entreprises qui les recrutent et le taux d’insertion avoisine les 100%.

Nous avons aussi un partenariat avec des universités et des écoles de commerce dans plusieurs pays comme la France, la Belgique, les USA et bientôt l’Espagne. L’ENCG de Settat est un établissement public qui jouit d’une grande notoriété nationale et internationale, et les études y sont gratuites. Notre objectif est de former des cadres et des managers marocains de haut niveau pour pouvoir accompagner les entreprises marocaines dans leur développement et faire face à la mondialisation. La vision de notre école a pour finalité la mise en place d’une école dont les principaux fondements sont l’équité, l’égalité des chances, la qualité des formations et la promotion du citoyen et de la société.

Personnellement, je ne considère pas les établissements privés comme des concurrents, mais plutôt des partenaires, et nous avons la même mission qui consiste en la préparation des ressources humaines capables de lever les défis de demain pour un meilleur développent socio-économique de notre pays. Si l’opportunité se présente, on pourrait même développer des partenariats publics/privés dans certains domaines.

Vous organisez chaque année un forum entreprises-lauréats. Quelles en sont les retombées ?

L’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Settat de l’Université Hassan 1er est très honorée d’organiser la 19ème édition du Forum ENCG-Entreprises sous le thème «L’entreprise libérée : mode passager ou référentiel managérial de demain?». Cet événement permet à nos futurs lauréats de rencontrer des chefs d’entreprises, des Directeurs RH, pour débattre des thèmes en relation avec la gestion et la gouvernance des entreprises. Mais aussi de saisir l’opportunité pour nos lauréats de se faire recruter par nos partenaires.  Presque 30 entreprises vont participer à cette nouvelle édition.

Chaque année, de nouveaux étudiants intègrent notre école avec une attente énorme : celle de vivre une expérience inoubliable, tant académiquement que socialement avec une insertion professionnelle à la fin de leur cursus pédagogique. Ce sont les défis que l’ENCG de Settat doit relever pour accompagner ces futurs lauréats pour renforcer leurs chances d’insertion professionnelle et les doter de la capacité d’intégration, de l’adaptabilité, la capacité de raisonnement et aisance dans la communication des critères fortement recherchés par les éventuels recruteurs. La 19 ème promotion de l’école est excellente et sera opérationnelle dans deux mois. Elle est composée de 300 lauréats spécialisés dans le Marketing, le management logistique, la  gestion financière et comptable, l’audit et contrôle de gestion.  Avec une particularité pour les lauréats de cette promotion, ils seront tous certifiés en MS project et en Excel puisque l’ENCG de Settat a créé un centre de certification professionnelle, et aussi un certificat de la part de Amedeast pour attester leur bon niveau de maîtrise de l’anglais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *