Finale de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et Liverpool : Un remake bouillant de la finale de 1981

Finale de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et Liverpool : Un remake bouillant de la finale de 1981

Fort de son grand palmarès, le Real semble avoir la balance penchée de son côté. De plus, remporter la Ligue des champions deux fois de suite ne l’a pas rassasié.

La date : samedi 26 mai. Le lieu : Stade olympique de Kiev. L’événement : Finale de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et Liverpool. Les yeux seront donc rivés sur ce grand match opposant deux géants du football mondial.

Mais cette affiche est loin d’être une première. Elle nous ramène encore aux années 80. Au Parc des Princes, les Reds avaient infligé au Real ce qui demeure, à ce jour, sa dernière défaite en finale de Coupe d’Europe.

L’occasion se présente aujourd’hui aux Madrilènes de prendre leur revanche. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et les deux clubs ont pris de l’âge et de l’expérience.

Fort de son grand palmarès, le Real semble avoir la balance penchée de son côté. De plus, remporter la Ligue des champions deux fois de suite ne l’a pas rassasié. Zinédine Zidane et ses joueurs  ont crié mardi leur indéfectible motivation, à quatre jours de la finale de C1 samedi à Kiev contre Liverpool.

«Personne ne peut nous dire qu’on a moins faim», a clarifié d’emblée l’entraîneur du club merengue lors d’une conférence de presse à Madrid. «Je ne peux pas parler pour nos adversaires, mais on veut insister sur le fait qu’on aura toujours la même motivation.»

«Nous sommes Madrid et malgré ce qu’on a déjà gagné, on en veut toujours plus et on donnera tout pour être meilleurs», a asséné «ZZ».

L’expérience du Real à ce stade de la compétition n’est pas comparable, ces dernières années, avec celle de Liverpool, en finale pour la première fois depuis 2007 (défaite contre l’AC Milan, 1-2).

Et Zidane peut aussi se reposer sur son expérience de joueur, lui qui a disputé trois finales de C1 crampons aux pieds (une victoire, deux défaites) avant de remporter la Ligue des champions à deux reprises en tant qu’entraîneur.

Les Reds de Liverpool se déplaceront, eux aussi, dans la capitale ukrainienne avec une grande envie et surtout un schéma tactique mis en place par l’Allemand Jürgen Klopp. Personne au Real ne le sait mieux que Toni Kroos, le milieu allemand qui a rencontré sept fois l’ex-technicien du Borussia Dortmund, du temps où il jouait pour le Bayern Munich. Il n’a remporté qu’une de ces confrontations. «Mon expérience de lui est que c’est toujours difficile de jouer contre ses équipes», a prévenu Kroos.

Le relayeur se méfie également de l’Egyptien Mohamed Salah, auteur de 45 buts cette saison et qui réalise la meilleure saison de sa carrière avec Liverpool.

«Je ne l’ai pas beaucoup vu mais il a marqué dans des matches importants en Ligue des champions, par exemple en demi-finale», a relevé Kroos. «Je suis sûr que ce sera difficile», a-t-il insisté. «Mais je suis aussi sûr que ce sera difficile pour Liverpool.»

Derniers tombeurs du Real en finale (1-0 en 1981), les Anglais bénéficieront ainsi de l’aide de leur Ronaldo local, Mo Salah, véritable prodige technique déjà auteur, comme son coéquipier Roberto Firmino, de 10 buts en Ligue des champions. Pour la défense madrilène, l’ex-Romain sera à surveiller comme le lait sur le feu. Le match promet d’être spectaculaire et son issue difficile à pronostiquer.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *