76% des élèves marocains ne savent ni lire ni écrire

De l’aveu même du ministre de l’Education nationale, Rachid Benmokhtar, 76% des élèves ne savent ni lire ni écrire après quatre années passées au primaire. Un chiffre alarmant qui a été confirmé à maintes reprises par les rapports internationaux sur l’éducation au Maroc et qui reflète la crise de l’école publique marocaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *