Attentats de Paris: « C’est mon portable qui m’a sauvé »

Sylvestre était présent aux abords du Stade de France vendredi soir. il a été témoin de l’attentat et doit son salut à son téléphone portable. « C’est le portable qui a pris le coup, c’est ce qui m’a sauvé », explique le jeune homme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *