Bassima Hakkaoui: «Il reste beaucoup à faire pour les droit de la femme»

S’exprimant en marge de la cérémonie de remise du prix «Tamayuz» (Excellence), mercredi 25 mars à Casablanca, la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui, a souligné que ce Prix en faveur de la femme marocaine est un exemple de l’attention particulière accordé par le Royaume à la promotion des conditions de la femme et de ses droits. Et d’ajouter : «il reste beaucoup à faire pour permettre à toutes les femmes marocaines de jouir d’une situation préservant leur dignité ».


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *