Ce qu’était le tourisme avant la crise Covid

Ce qu’était le tourisme avant la crise Covid

Valeur ajoutée, contribution au PIB…

En attendant les comptes de 2020 qui risquent d’être catastrophiques, le HCP vient de publier les comptes 2019 du tourisme. La Haut-Commissariat nous apprend ainsi que «compte tenue de l’augmentation de 2,4% des impôts nets de subventions sur les produits touristiques, le PIB du tourisme s’est, au total, accru de 5,9% au lieu de 6,2% l’année précédente, se chiffrant à 81,4 milliards de dirhams en 2019 contre 76,9 milliards en 2018. Sa contribution au PIB national a connu une légère hausse pour se situer à 7,1% en 2019 après 6,9% une année auparavant». Cela dit, la même source précise que l’arrêté du compte satellite du tourisme pour l’année 2019 fait ressortir un ralentissement du taux d’accroissement du produit intérieur brut touristique de 5,9% au lieu de 6,2% en 2018 et une hausse de celui de la consommation intérieure du tourisme de 5,7% au lieu de 5,4%.

Selon les responsables, «la consommation intérieure du tourisme s’est établie à 138,3 milliards de dirhams en 2019 au lieu de 130,8 milliards en 2018, en augmentation de 5,7%. Cette évolution est le résultat de l’accroissement de la consommation intérieure du tourisme récepteur de 4,8% au lieu de 5,9% en 2018, passant de 89 milliards de dirhams en 2018 à 93,2 milliards en 2019 ainsi que du tourisme interne et émetteur de 7,6% au lieu de 4,4%, passant de 41,8 milliards de dirhams en 2018 à 45 milliards en 2019». Et de poursuivre : «Dans ce cadre, la part du tourisme récepteur dans la consommation intérieure a baissé de 68% en 2018 à 67,4% en 2019, celle du tourisme interne et émetteur s’est accrue de 32% en 2018 à 32,6% en 2019 alors que la production du secteur du tourisme s’est située à 122,6 milliards de dirhams en 2019 au lieu de 115,5 milliards en 2018, avec un taux d’accroissement de 6,1%.

Enfin, la valeur ajoutée, de son côté, est passée de 61,6 milliards de dirhams en 2018 à 65,8 milliards en 2019 enregistrant ainsi une croissance de 6,8% par rapport à l’année précédente». Globalement, le secteur touristique a su tirer son épingle du jeu au cours de l’exercice 2019. Cependant, le tourisme a subi, au cours de l’année en cours, de plein fouet les affres de la pandémie du coronavirus qui sévit depuis plusieurs mois partout dans le monde.
La situation risque d’être catastrophique, notamment pour les trois derniers trimestres 2020, sachant que les autorités avaient décrété un confinement total pendant trois mois à partir du mois de mars dernier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *