Clinique Internationale de Dakhla : Les premiers coups de pioche donnés

Clinique Internationale de Dakhla : Les premiers coups de pioche donnés

Elle permettra de réduire considérablement la pression sur d’autres centres hospitaliers

Très attendu par la population de Dakhla Oued-Eddahab, l’ambitieux projet de la Clinique Internationale de Dakhla commence à se concrétiser avec le coup d’envoi officiel des travaux mercredi dernier. Dans les détails, ce projet lancé par le Conseil de la région de Dakhla Oued- Eddahab porte sur la construction d’une clinique aux normes internationales dans ce joyau du Sud marocain et qui sera réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé entre ledit Conseil et la société espagnole Namat et ce pour un coût total de 143 millions de DH. Celle-ci a déjà remporté l’appel d’offres lancé par le maître d’ouvrage.

Ainsi, les travaux seront exécutés en lot unique avec la réalisation de plusieurs sous-lots, notamment les gros oeuvres, les travaux d’étanchéité, le revêtement et bien d’autres. En ce qui concerne l’exécution des travaux, le projet nécessitera une durée de 14 mois. Il est constitué d’une clinique R+1 et comprend plusieurs zones dont un auditorium, une zone de diagnostic d’images, les urgences, les services de chirurgie et consultations externes en plus de l’hémodialyse. À cela s’ajoutent la zone de maternité et de pédiatrie, gynécologie et d’autres blocs. Cette nouvelle structure médicale sera réalisée sur une superficie totale de 2 hectares appartenant à la région au nord de la ville et devra intervenir dans les domaines suivants : maternité (gynécologie, obstétrique, pédiatrie et chirurgie infantile), neurologie, cardiologie, chirurgie vasculaire, urologie, traumatologie, ophtalmologie, orthopédie, oto-rhino-laryngologie, pneumologie, diabétologie, gastro- entérologie chirurgie viscérale. La polyclinique sera également dotée d’une pharmacie interne, d’un laboratoire d’analyses d’urgence et d’une banque de sang. En effet, cet établissement remplira des critères de qualité précis tels que l’organisation, les procédures, les équipements et la technologie et des compétences adéquates.

Elle s’assigne pour principal objectif l’amélioration des services de soins au niveau de la région de Dakhla Oued-Eddahab. Dans ce sens, l’ambition de cette clinique est de réduire considérablement la pression qui s’exerce sur d’autres centres hospitaliers et permettra à la population de Dakhla de ne plus parcourir des centaines de km jusqu’à Marrakech ou Agadir pour se soigner. Pour rappel, la ville de Dakhla s’est dotée le mois de mars dernier d’un Institut supérieur des professions infirmières et techniques de santé (ISPITS) qui vise à répondre aux besoins de la région en termes de cadres infirmiers et de main-d’oeuvre qualifiée, à même de promouvoir l’enseignement supérieur dans cette région.

D’une capacité de 600 places pédagogiques, l’ISPITS de Dakhla entamera dans sa première phase la formation d’infirmiers multidisciplinaires et d’infirmiers de soins d’urgence et de réanimation, dans l’optique de s’ouvrir sur d’autres disciplines, en l’occurrence les techniciens de laboratoire et les sages-femmes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *