Élections 2021 : Ouverture des candidatures pour les observateurs

Élections 2021 : Ouverture des candidatures pour les observateurs

Le compte à rebours des élections a démarré. En effet, la Commission d’accréditation des observateurs des élections, chapeautée par la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), vient de donner le feu vert pour le démarrage de dépôt des candidatures pour l’observation indépendante et neutre des élections communales et régionales, des élections des membres de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers et des élections des Conseils préfectoraux et provinciaux (prévues entre le 8 septembre et le 5 octobre 2021).

«Les instances désirant effectuer l’observation des élections en vertu de la loi n° 30-11 fixant les conditions et les modalités de l’observation indépendante et neutre des élections sont priées de soumettre leur demande d’accréditation à la Commission d’accréditation des observateurs des élections dans un délai ne dépassant pas le 22 juin 2021 à 16h (GMT+1)», précise la même source indiquant que les documents de la demande d’accréditation (formulaire de demande d’accréditation, charte d’observation électorale et liste des observateurs) sont directement téléchargeables du site de la Commission (observationelections.cndh.ma).

Dans le détail, cette opération concerne les échéances électorales des membres de la Chambre des représentants, des Conseils des régions, des communes et des arrondissements, qui se tiendront le 8 septembre 2021, l’élection des membres des Conseils préfectoraux et provinciaux, prévue le 21 septembre 2021 et l’élection des membres de la Chambre des conseillers qui se dérouleront le 5 octobre 2021. Dans ce sens, les instances concernées par l’observation sont les institutions nationales habilitées en vertu de la loi à accomplir les missions de l’observation électorale, les associations actives de la société civile reconnues pour leur sérieux dans leur action en matière des droits de l’Homme et de la diffusion des valeurs de la citoyenneté et de la démocratie, légalement constituées et fonctionnant conformément à leurs statuts ainsi que les organisations non gouvernementales étrangères intéressées par le domaine de l’observation des élections, légalement constituées conformément à leurs législations nationales, reconnues pour leur indépendance et leur objectivité, relève le CNDH.

Notons que la Commission spéciale d’accréditation des observateurs des élections a tenu sa première réunion, le lundi 23 mars 2021 au siège du CNDH à Rabat, sous la présidence d’Amina Bouayach, présidente du CNDH, en sa qualité de présidente de la Commission, afin de préparer l’opération d’observation des élections de 2021.

Inscriptions sur les listes électorales : Un nouveau délai

La soumission des demandes des nouvelles inscriptions et de transfert d’inscription dans les listes électorales générales en prévision des prochaines élections aura lieu durant la période allant du 2 juin au 1er juillet 2021, précise ce mardi le ministre de l’intérieur dans un communiqué. Les citoyennes et citoyens, notamment les jeunes non inscrits sur les listes actuelles, âgés de 18 ans ou qui atteindront cet âge à la date de la tenue des élections (8 septembre 2021) et répondant aux conditions légales, sont conviés à présenter leurs demandes auprès des bureaux de l’autorité administrative locale la plus proche de leur lieu de résidence ou à travers le site électronique dédié aux listes électorales générales (www.listeselectorales.ma).

Dans le même sens, les électrices et électeurs inscrits sur les listes actuelles et qui ont changé leurs lieux de résidence doivent présenter, durant la même période (du 2 juin au 1er juillet), les demandes de transfert de leurs inscriptions à la commune ou arrondissement où ils ont élu domicile, rappelle le ministre. Concernant les électrices et électeurs qui ont changé leurs lieux de résidence au sein de la même commune ou arrondissement, ils sont tenus d’informer, durant la même période, l’autorité administrative locale de leurs nouvelles adresses afin de les mettre à jour sur la liste électorale de la commune ou de l’arrondissement concernés, souligne la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *