Actualité

Lancement d’un projet pilote de valorisation des déchets à Chefchaouen

© D.R

Soutenu par la BEI et le City Climate Finance Gap Fund

Appui : Pour améliorer les services de gestion, de traitement et de valorisation des déchets organiques dans la municipalité de Chefchaouen, la Banque européenne d’investissement (BEI) vient d’annoncer une assistance technique mise en œuvre par le City Climate Finance Gap Fund au profit de la ville.

L’appui technique et financier dont profitera Chefchaouen intègre en premier lieu une évaluation de la composition des déchets ménagers pour estimer leur potentiel économique. Il contribuera à la réalisation des objectifs environnementaux locaux et nationaux, par la réduction des émissions de gaz à effet de serre, tout en améliorant la qualité de vie des citoyens et des usagers. Ce projet pilote devra être répliqué dans d’autres municipalités au Maroc et dans la région.

«Au sein de la ville de Chefchaouen, l’amélioration du cadre de vie et la gestion des déchets en particulier sont une préoccupation unanimement partagée tant du décideur que du simple citoyen, ce qui constitue un engagement prioritaire de la commune de Chefchaouen. D’ailleurs, elle fait partie des actions programmées dans le plan d’action communal. Cette gestion doit prendre en compte des filières de valorisation qui peuvent créer des emplois verts, décents et lutter contre les changements climatiques », explique Mohamed Sefiani, maire de la ville de Chefchaouen, cité dans le communiqué.

De son côté, la représentante de la BEI au Maroc Anna Barone a souligné qu’il est essentiel de mieux valoriser les déchets urbains, à la fois pour des raisons environnementales, économiques et de santé publique, mais aussi pour favoriser le développement d’une économie circulaire porteuse d’innovation, créatrice de valeur et d’emplois.

«Pour la BEI, en tant que Banque du climat, nos objectifs de durabilité et de performance sont complémentaires et nous sommes ravis de soutenir la municipalité de Chefchaouen à travers cette assistance technique mise en œuvre par le Gap Fund, soutenant ainsi les secteurs public et privé dans leur transition verte à l’échelle locale et nationale», précise-t-elle. A noter que cet appui s’inscrit aussi dans le cadre des objectifs du Partenariat Vert Maroc-UE et participe ainsi à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies pour promouvoir des partenariats efficaces et inclusifs entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile pour le développement durable.

Articles similaires

ActualitéUne

Vidéo/SIAM. La recherche & l’innovation, des solutions incontournables pour le développement de l’agriculture

La recherche agricole se présente comme un allié incontournable dans le contexte...

ActualitéRégions

Une journée d’information au profit des futurs retraités à Beni Mellal

A l’instar de toutes les régions du Royaume et en partenariat avec...

ActualitéUne

Impôts : le 30 avril, dernier délai pour la déclaration des revenus Professionnels

La Direction Générale des Impôts (DGI) rappelle aux contribuables titulaires de revenus...

ActualitéUne

Sécurité des JO Paris 2024 : La France fait appel au Maroc

En visite au Maroc, le ministre français a remercié les services de...