970x250

Pour la réinsertion des jeunes filles

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi à la préfecture des arrondissements El Fida-Mers Sultan à Casablanca, à la pose de la première pierre pour la construction d’un Centre de protection et de réinsertion des jeunes filles en situation précaire. A son arrivée au site, le Souverain a été salué par Mme Zoulikha Nasri, conseiller de SM le Roi et membre du Conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et par des membres du Conseil d’administration de la Fondation. Par la suite, le Souverain a suivi des explications sur ce projet, qui sera réalisé par la Fondation Mohammed VI en partenariat avec le ministère de la Justice, le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse, la wilaya du Grand Casablanca, le Conseil de la région, le Conseil de la ville et l’assemblée préfectorale de Casablanca. Ce centre dispose d’une capacité d’accueil de 100 filles, qui bénéficieront d’un environnement d’accueil et d’encadrement pédagogique, éducatif et culturel nécessaire pour leur assurer les meilleures conditions d’une réinsertion sociale et professionnelle.
Le centre, qui sera construit sur une superficie couverte de 2390 m2 avec une enveloppe budgétaire de 7,5 millions de dh, comprend, entre autres, un espace d’accueil et d’orientation, un autre socio-pédagogique, un dispensaire, une salle multifonctionnelle, un restaurant, des jardins, des espaces de loisirs, un espace d’alphabétisation et d’informatique et des salles réservées à la musique, à la photographie, au dessin et à d’autres activités professionnelles. La durée de réalisation de ce projet est estimée à douze mois. Des explications ont été également fournies à SM le Roi sur le projet de réalisation de deux Centres de protection et de réinsertion des jeunes filles en situation précaire. Le premier sera construit à la Commune rurale Chellalat à Mohammédia et l’autre à la Commune rurale Dar Bouazza.
Le Souverain a ensuite présidé la cérémonie de signature de la convention relative à la réalisation de trois Centres de protection et de réinsertion des jeunes filles en situation précaire. La convention a été signée par Mme Zoulikha Nasri, MM. Mohamed Bouzoubaâ, ministre de la Justice, Mohamed Gahs, secrétaire d’Etat chargé de la Jeunesse, M’hamed Drief, wali de la région du Grand Casablanca, Chafik Benkirane, président du Conseil de la région, Mohamed Sajid, président du Conseil de la ville, Saïd Hasbane, président de l’Assemblée préfectorale de Casablanca et Aziz Dadès, gouverneur de la préfecture des arrondissements El Fida-Mers Sultan. Le lancement et la réalisation de ce centre témoignent de la haute sollicitude et de l’intérêt particulier que le Souverain accorde pour l’insertion des jeunes en situation précaire dans la vie sociale et professionnelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.