Quatre terroristes neutralisés au quartier «El Aouama» à Tanger

Quatre terroristes neutralisés au quartier  «El Aouama» à Tanger

Le BCIJ annonce le démantèlement d’une cellule affiliée à Daech

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé lundi matin, sur la base de renseignements fournis par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, une cellule terroriste affiliée à l’organisation Daech active dans la ville de Tanger et composée de quatre individus âgés entre 23 et 26 ans, et ce dans le cadre des efforts continus pour lutter contre les risques d’extrémisme violent et neutraliser les menaces terroristes qui guettent la sécurité et la sûreté des citoyens.
Selon un communiqué du BCIJ, les éléments du groupe d’intervention rapide, qui ont entamé les opérations d’intervention et d’irruption simultanément dans quatre sites au quartier «El Aouama» à Tanger, ont été contraints de tirer des balles de sommation à titre de précaution, permettant d’éviter le danger terroriste et d’interpeller le suspect principal et trois membres de cette cellule.

Les perquisitions et cartographie menées par les officiers du BCIJ et les experts de la scène du crime dans les lieux d’intervention ont permis la saisie d’armes blanches, d’équipements et de supports électroniques qui seront soumis à l’expertise nécessaire par le laboratoire d’analyse des traces et des preuves numériques, indique le communiqué.
Selon les premières informations de l’enquête, les membres de la cellule terroriste, qui n’ont pas pu rejoindre les camps de Daech dans la région du Sahel au sud du Sahara, ont décidé d’adhérer à des projets terroristes dangereux et imminents qui visent à déstabiliser la sécurité et la stabilité du Royaume à travers des méthodes terroristes inspirées des opérations que l’organisation menait sur la scène syro-irakienne.

Les recherches et investigations ainsi que les opérations de suivi sécuritaire ont permis de prendre connaissance d’une vidéo documentant une allégeance faite par l’émir de cette cellule terroriste au soi-disant émir actuel de l’organisation de Daech, menaçant d’obtempérer aux ordres et orientations servant l’agenda de cette organisation terroriste, a fait savoir la même source. L’endroit de l’enregistrement de la vidéo de cette «allégeance» a été identifié aux environs du quartier Beni Makada à Tanger, a relevé le BCIJ, ajoutant que l’observation de l’état des lieux a permis de constater un dessin mural imitant «l’étendard de Daech».
Cette opération confirme la poursuite des menaces terroristes qui guettent la sûreté du Royaume et l’entêtement des extrémistes imprégnés de l’idéologie «takfiriste», affiliés à l’organisation de Daech à exécuter les opérations terroristes visant à porter une atteinte grave à la sécurité des personnes et à l’ordre public.

Les mis en cause interpellés dans le cadre de cette cellule terroriste ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire, menée sous la supervision du parquet compétent chargé des affaires du terrorisme, en vue de dévoiler tous leurs plans et projets terroristes et de déterminer toutes les ramifications et les liens éventuels de cette cellule terroriste.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *